Forte croissance. 1,7% en 2005, 7,1% en 2010 et 12,6% à fin 2014. Le pourcentage de salariés pratiquant le progresse sensiblement. Car si près de 13% des salariés déclarent travailler «habituellement» à leur domicile, 10% le font «parfois».

Selon les chiffres du Statec, les travailleurs indépendants (25,3%) sont plus nombreux que les salariés (11,4%) à travailler de cette façon; les hommes (13,9%) sont aussi un peu plus nombreux que les femmes (11%). De plus, le télétravail est plus fréquent chez les personnes sans enfant et parmi celles âgées de 40 ans ou plus.

Et le d’aller plus loin dans son analyse. On apprend notamment que 76% des salariés âgés de 15 à 64 ans affirment être soumis à un horaire de travail fixe ou à un horaire comportant une part de flexibilité, mais imposée selon les besoins de l’employeur. Il apparaît aussi que les très petites entreprises (1 à 10 salariés) semblent légèrement plus favorables à la flexibilité (29%) que les entreprises plus grandes (8%). Enfin, c’est dans le secteur agricole et celui des services (secteur financier, secteur immobilier) que les taux de flexibilité sont les plus élevés.

De plus, le télétravail est plus fréquent chez les personnes sans enfant et parmi celles âgées de 40 ans ou plus. Pour le ministre du Travail, , cette progression du travail à distance démontrerait que le cadre général sur le télétravail, fixé dans la convention conclue entre l’Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) et les syndicats selon un règlement grand-ducal d’octobre 2006, serait en adéquation avec les acteurs du monde du travail.

Sommaire
12,6% des salariés luxembourgeois pratiquent le télétravail
Titre
12,6% des salariés luxembourgeois pratiquent le télétravail
Description
Au Luxembourg, le pourcentage de salariés pratiquant le télétravail progresse sensiblement
Auteur