Arrivée de à la tête de nyuko. L’organisation continue sur sa lancée et entérine son ambition de faire du une .

Martin Guérin a créé et développé, au cours des dix dernières années, le programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat destiné aux 250 start up du réseau Paris&Co, l’agence de développement économique et d’innovation de Paris. Chef de projets transversaux sur les 12 incubateurs de Paris&Co, le nouveau CEO de affiche un parcours sans faute : création et développement de l’incubateur Paris Innovation (2004-2007), de l’incubateur Nouveaux Médias (2007-2009), puis de l’incubateur FinTech (2010-2012). Au sein de Paris&Co, il a ainsi contribué à passer de 50 start ups accompagnées en 2004 à 250 start up en 2015. Côté chiffres, les start up accompagnées par Martin Guérin affichent un chiffre d’affaires cumulé de 370 millions EUR/an.

Martin Guérin a également à son actif l’organisation d’événements phares comme les Pitch Days (investisseurs), les Démo Days (clients potentiels) et les Start-up ! Meet up !, s’adressant aux 3000 start-up, aux investisseurs et aux grands comptes de la région Île-de-France.

«nyuko est une structure intrinsèquement innovante qui ne ressemble à aucune autre : ni incubateur, ni accélérateur… même si elle incube et accélère indirectement de nombreux projets innovants, commente Martin Guérin. Pour autant, nyuko n’est en concurrence ni ne s’oppose à aucun des dispositifs en place. Il s’agit au contraire de baliser le terrain, d’orienter, de créer des synergies, de réaliser aussi des économies et d’optimiser la performance globale de tout le système pour un bien commun. Je vois nyuko comme un hub, un aiguillage, une plateforme transversale, une référence dans l’écosystème de l’innovation et de l’entrepreneuriat au Luxembourg. Ce phare est repérable de loin par les innovateurs locaux, mais aussi par ceux du monde entier à la conquête de l’Europe. Le Luxembourg a en effet des atouts considérables qui placent ce pays dans le peloton de tête des territoires stratégiques où il importe d’être basé pour s’adresser efficacement à toute l’Europe. C’est une chance pour les Luxembourgeois et c’est une opportunité à saisir pour les start-up étrangères !» 

Pour Martin Guérin, nyuko est également investie d’une mission d’ordre pédagogique envers les grandes entreprises luxembourgeoises «qui ont beaucoup à gagner à collaborer entre elles ainsi qu’avec les start-up pour innover. L’objectif de nyuko est donc naturellement également de développer l’Open Innovation au Luxembourg, de renforcer les circuits de financement, de créer des ponts entre les écoles, les laboratoires, les chercheurs et les entreprises jeunes ou moins jeunes. Le Luxembourg regorge d’initiatives formidables pour encourager et aider les jeunes entrepreneurs talentueux. Tous les dispositifs classiques existent : espaces de coworking, accélérateurs, incubateurs, aides publiques, investisseurs en capital etc. Il ne manque pas grand-chose pour que le ‘Luxembourg Start-up Nation’ prenne sa place sur l’échiquier mondial de la course à l’innovation.»

, président du conseil d’administration de nyuko, souligne quant à lui l’importance «de ne pas rater le tournant induit par la 3e révolution technologique que représente le numérique. Tous les pays et capitales européennes sont engagés dans une course pour attirer les meilleurs cerveaux. Au Luxembourg, nous devons accélérer le développement de notre écosystème pour les accueillir. Nous devons passer à la vitesse supérieure. Avec une pointure comme Martin Guérin aux commandes, nyuko se donne les moyens de son ambition. Il est clair que tout l’écosystème entrepreneurial en profitera. Ce dernier aspect est fondamental : au-delà de sa mission d’accompagnateur et révélateur de start-ups-, la vocation première de nyuko est de fédérer l’écosystème, de faire émerger le Nouveau !» 

Sommaire
Martin Guérin à la tête de nyuko
Titre
Martin Guérin à la tête de nyuko
Description
Martin Guérin, le nouveau CEO de nyuko affiche un parcours sans faute : création et développement de l’incubateur Paris Innovation (2004-2007), de l’incubateur Nouveaux Médias (2007-2009), puis de l’incubateur FinTech (2010-2012)
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo