Un ensemble de technologies, d’outils, de services et de partenariats permettant de constituer les fondations d’un cloud stratégique, associées à un éventail de solutions de déploiement -privé, hybride ou public. C’est MetaArc. «Tout en modernisant leurs systèmes cœurs, les clients peuvent simultanément offrir à la fois la flexibilité réclamée par le business et la visibilité, la sécurité et la maîtrise des coûts réclamées par les organisations», explique Joel O’Halloran, VP Senior Head of Managed Infrastructure Services and Digital Business Platform, Fujitsu.

Avec MetaArc, Fujitsu entend réduire la complexité et limiter les risques liés au déploiement d’un environnement IT hybride en fournissant des solutions cloud, de l’expertise et des services destinés tant à trouver le meilleur équilibre entre la Fast IT qu’à la Robust IT -entendez donc l’informatique agile (de mode 2 selon Gartner) et l’informatique cœur de métier des entreprises (le mode 1).

Le besoin est réel. 71% des n’ont pas confiance dans les capacités de leur organisation à franchir le pas du numérique, alors que 36% -«seulement», note avec justesse Duncan Tait, directeur EMEIA de Fujitsu- évoquent un alignement numérique entre l’IT et le business et 25% ont confiance dans la réussite de leurs projets numériques.

Parmi les défis rencontrés, la difficulté de faire évoluer les systèmes legacy vers les nouvelles architectures, de même que le manque de compétences et de pour accompagner la notamment. C’est précisément ce que le cabinet Gartner appelle l’IT bimodale où le mode 1 se concentre sur l’évolutivité, l’efficacité, la sécurité et la fiabilité des plateformes, alors que le mode 2, dit non-séquentiel, prône l’agilité et la rapidité. «Il convient de trouver le bon équilibre entre l’informatique traditionnelle et le numérique», note encore Duncan Tait. Et comme d’autres acteurs sont parties prenantes dans l’aventure cloud, Fujitsu propose également des services cloud de tiers.

Avec UShareSoft, société française récemment acquise, Fujitsu fait un pas de plus. Sa plateforme UForge -intégrée à MetaArc- permet de migrer et de gérer les applications et systèmes dans des environnements multi-cloud, un atout majeur pour la mise en place d’ hybrides, modèle aujourd’hui le plus plébiscité par les entreprises.

UShareSoft supporte de nombreux produits tels que OpenStack, VMware, IBM, Amazon, Eucalyptus, Flexiant, Nimbula, Canonical, CloudStack, Abiquo, Microsoft, Oracle, Puppet Labs, Ubuntu, , etc. UShareSoft s’appuie sur la plateforme UForge qui permet la création et la customisation des images. C’est une plateforme multi OS/multi format. On peut aussi bien déployer du Ubuntu, Redhat ou Windows et ce sur différents formats tels que OVF, VMware, OpenStack, etc. Ainsi, UForge permet de créer à la demande plusieurs VMs se basant sur des modèles. On pourra facilement créer une VM de type VMware avec un OS RedHat, un tomcat et un mysql et dans le même temps une VM de type OpenStack avec un OS Ubuntu. La plateforme UForge permet donc aux entreprises de modéliser et partager leurs images dans leur app store multicloud. Elle offre ainsi aux utilisateurs un accès à la demande aux applications dans un environnement hybride de type VMware, cloud privé, .

Regroupant des fonctionnalités pour le big data, l’internet des objets et la mobilité, MetaArc doit permettre aux entreprises de «mieux embrasser la transformation digitale en simplifiant la gestion de leurs infrastructures et en apportant plus de flexibilité», d’après Joel O’Halloran. Avec son offre, Fujitsu entend se placer aussi bien sur les problématiques d’hébergement des systèmes existant (IaaS) que sur celles du développement de services inédits (PaaS).

Marc Husquinet

Sommaire
MetaArc de Fujitsu pour accélérer la transformation numérique
Titre
MetaArc de Fujitsu pour accélérer la transformation numérique
Description
Avec MetaArc, Fujitsu entend réduire la complexité et limiter les risques liés au déploiement d’un environnement IT hybride
Auteur