La diffusion en streaming des matches et des temps forts du générera 4,3 exaoctets de , soit trois fois le volume mensuel total du Brésil. Parallèlement, les soixante mille spectateurs dans les stades consommeront chaque match davantage de données que les 94 millions d’utilisateurs de smartphone brésiliens par heure.

Dans quatre ans, l’internet aura triplé de volume. C’est ce constat qui ressort de l’enquête annuelle que lui consacre Cisco. En effet, l’indice prévisionnel VNI (visual networking index) prévoit qu’en 2018 1,6 zettaoctet, soit 1 600 milliards de gigaoctets, circuleront sur les réseaux fixes et mobiles, soit davantage que le volume total agrégé de 1984 à 2013, 1,3 zettaoctet.

Ce triplement s’explique surtout par l’utilisation accrue de la vidéo qui représentera 79 pour cent du trafic total de données à l’horizon 2018. Ils seront ainsi des dizaines de millions d’amateurs du ballon rond à suivre le mondial sur l’internet.

La vidéo HD augmentera de 16% pour atteindre 52% du trafic IP en 2018, et dépassera ainsi pour la première fois le volume des vidéos en résolution standard. Dans les entreprises, l’utilisation de la vidéoconférence augmentera de 45%, soit 238 millions d’utilisateurs en 2018.

«Le trafic de données ne cessera de croître dans l’Internet of Everything, constate indique Pol Vanbiervliet, directeur général de Cisco Belux. Par exemple, chaque smart car possèdera au moins quatre éléments qui communiqueront directement avec d’autres appareils. Il y aura autant de connexions entre les machines qu’il y a d’hommes sur terre.»

Cette enquête a épinglé d’autres points intéressants :

– ce sera la première fois que le trafic sans fil prendra l’ascendant (61%) sur le trafic filaire, «fixe» (39%);
– en 2018, tout homme aura 2,7 terminaux, contre 1,7 en 2013;
– les ordinateurs généreront pour la première fois moins de 50% du trafic IP, avec 43%. Avec un taux de croissance annuel de 10%, le trafic de données augmente aussi moins vite sur les PC que sur la télévision (18%), les tablettes (74%), les smartphones (64%) et les connexions machine-to-machine (84%);
– le débit moyen de l’internet haut débit passera de 16 Mbps à 42 Mbps. En 2018, la largeur de bande moyenne atteindra 100 Mbps au Japon et en Corée.
– les services de localisation afficheront une croissance annuelle de 36 pour cent. En 2018, ils seront 1 milliard à les utiliser, contre 236 millions en 2013.

Sommaire
Titre
Mundial 2014: 4,3 exaoctets de trafic internet !
Description
La diffusion en streaming des matches et des temps forts de la Coupe du monde générera 4,3 exaoctets de trafic internet, soit trois fois le volume mensuel total du Brésil.
Auteur