aux membres du d’utiliser les dernières pour et de !

Vendredi 6 février, le département ICT du Parlement européen a bloqué l’accès aux apps pour protéger la confidentialité et la vie privée des utilisateurs. «Vous êtes priés de ne pas installer cette application, et au cas où vous l’avez déjà installée pour accéder à votre messagerie professionnelle, nous vous demandons de la désinstaller immédiatement et de changer votre », peut-on lire dans un message envoyé par DG DIGI

Motif: «les applications envoient sans permission des informations de mot de passe à Microsoft et stockent les e-mails dans un service cloud de tierce partie sur lequel le Parlement n’a aucun contrôle.»

Essentiellement, la dernière app Outlook de Microsoft fait office de boîte de réception de messagerie pour les comptes Exchange, Outlook, iCloud, Google et Yahoo Mail.

Le service récupère les messages entrants et sortants, les données de calendrier et les contacts du carnet d’adresses, puis les communique de façon sécurisée à l’application. Ces messages, événements de calendrier et contacts ainsi que les métadonnées associées, «peuvent être stockés temporairement et indexés en toute à la fois sur nos serveurs et dans l’application résidant en local sur le terminal », selon la politique de confidentialité de Microsoft. Les pièces jointes peuvent également être stockées de façon temporaire sur ses serveurs.

Cette prise de position laissera des traces. Certaines entreprises et organisations publiques, issues notamment des milieux universitaires, ont également interdit cette app Outlook en raison du stockage des mots de passe. Le mouvement s’étendra-t-il ?

 

Sommaire
Titre
Pas d'apps Outlook pour iOS et Android au Parlement européen
Description
Interdiction aux membres du Parlement européen d'utiliser les dernières apps Outlook pour iOS et Android de Microsoft !
Auteur