S.A., prestataire phare du au , lance une opération de MBO de ses fondateurs et d’un actionnaire historique.

Seezam sort du giron de Systemat Luxembourg. La société luxembourgeoise, ex-start-up fondée en 2009 et dirigée dès le début par le tandem luxembourgo-belge (CEO) et (CTO), a retrouvé son autonomie. «L’indépendance de grands groupes nous ouvre des perspectives intéressantes pour l’avenir», commente aujourd’hui Pierre Van Wambeke. En septe ans, le fournisseur de service en ligne de coffre-fort virtuel à destination des entreprises et organisations, pionnier dans son domaine, a littéralement révolutionné l’échange d’informations sensibles.

Les trois administrateurs nommés le 27 mai dernier contrôlent aujourd’hui près de 90% du capital. Avec le support unanime des actionnaires minoritaires, ils reprennent la main sur la participation majoritaire de 53% détenue par le groupe belgo-luxembourgeois propriétaire de . Pour rappel, l’ambition en 2013 -en ouvrant le capital au groupe BeLux- était d’industrialiser la solution SeeZam, de faciliter l’expansion géographique et d’optimiser l’ergonomie du produit.

«Nous entrons dans une nouvelle phase de la vie de SeeZam qui défie notre expérience, notre agilité et notre pragmatisme, commente Pierre Van Wambeke. Il était donc parfaitement logique, de racheter nos participations initiales afin de pouvoir nous reconcentrer sur notre portefeuille de services et d’offrir une indépendance totale au service du succès de nos clients !»

Pour Khamlek Phommaxay, «SeeZam a définitivement marqué le marché de la confidentialité numérique d’une empreinte indélébile. C’est pourquoi il est important aujourd’hui que nous soyons totalement indépendants.»

 

 

Sommaire
SeeZam à nouveau indépendante
Titre
SeeZam à nouveau indépendante
Description
SeeZam S.A., prestataire phare du coffre-fort virtuel au Luxembourg, lance une opération de MBO de ses fondateurs et d’un actionnaire historique.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo