Plus de huit entreprises sur dix (85%) interrogées sur leur conformité en matière de logiciels seraient… dans l’illégalité!
Telle est la conclusion d’une étude menée par IDC pour le compte de Flexera Software auprès de 1.398 éditeurs et constructeurs et de 430 responsables de sociétés (dont 28% en Europe).

Près de deux entreprises sur trois (63%) ont été auditées par leurs fournisseurs de logiciels au cours des 18-24 derniers mois. Des audits qui, dans certains cas, se sont répétés plusieurs fois au cours de la période puisque 37% des entreprises ont reçu deux visites et plus. Des audits qui se sont également révélés payants pour les fournisseurs puisque 56% des sociétés interrogées par IDC ont dû payer des pénalités…

L’éditeur le plus pointilleux en la matière est incontestablement Microsoft: 58% des dirigeants ciblés par l’enquête ont affirmé avoir été audités par l’éditeur de Windows au cours de l’année écoulée. Suivent, dans l’ordre, Adobe (29% des audits), IBM (23%), Oracle (21%), SAP (12%) et Symantec (8%).

No tags for this post.