Android, constamment la cible de cybercriminels

par | Avr 18, 2017 | Expérience | 0 commentaires

Les malwares PUA (Potentially Unwanted Applications) pour Windows, Mac et Android visent spécifiquement les appareils Android, démontre une étude récente réalisée par SophosLabs.

Android attire les cybercriminels. Ceux-ci utilisent les PUA, ces programmes contenant par exemple des adwares et qui installent des barres d’outils indésirables, pour contourner les systèmes de sécurité et accéder ainsi aux appareils Android et Mac. Si Windows est toujours le système d’exploitation dans la ligne de mire des criminels, l’acharnement à l’égard d’Android est manifeste.

«Plus le système est ouvert, plus il est sensible aux malwares, explique Lars Putteneers, Security Advisor, Sophos. Les auteurs de malwares considèrent les PUA comme le moyen par excellence pour contourner les systèmes de sécurité et atteindre le même objectif qu’avec les autres malwares : extorquer de l’argent.»

Les chiffres analysés par SophosLabs en 2016 sont sans appel. Parmi toutes les attaques visant Windows, 6 % étaient des PUA, tandis que 95 % étaient des «straight up malwares». Parmi toutes les attaques visant Android, 74 % étaient de purs malwares et 25 % des PUA. Enfin, pour Mac, les malwares représentaient 6 % des attaques contre 94 % pour les PUA.

Dans le Malware Forecast de Sophos publié au début de l’année, les chercheurs ont découvert des malwares spécialement conçus pour les appareils Android. Plus de 8 500 000 applications Android suspectes ont ainsi été analysées en 2016. Plus de la moitié étaient soit des malwares, soit des PUA (dont aussi des adwares). Parmi les dix familles de malwares les plus importantes visant Android, Andr/PornClk est la plus grande (20 %).

 

Si la protection d’Android reste une question délicate, plusieurs mesures s’offrent : utiliser Google Play, envisager l’installation d’une solution antivirus, éviter les applications ayant une mauvaise réputation, effectuer les mises à jour avant qu’il ne soit trop tard et les exécuter le plus souvent possible. Pour Mac, il est conseillé d’utiliser une solution antivirus en temps réel ou la solution de sécurité d’Apple.

 

Les mêmes conseils s’appliquent pour les malwares et PUA visant Windows. La mise à jour est essentielle, mais il s’agit d’être prudent avec les annexes (et leur ouverture) et les liens qui sont transférés via Outlook.

 

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Dans solutions Magazine de Novembre

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : Energy Efficiency, Interactive Board, Data Loss Prevention.

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 
 

kompass
Sommaire
Android, constamment la cible de cybercriminels
Titre
Android, constamment la cible de cybercriminels
Description
Les malwares PUA (Potentially Unwanted Applications) pour Windows, Mac et Android visent spécifiquement les appareils Android, démontre une étude récente réalisée par SophosLabs.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo