Un partenaire de plus pour le quatrième spécialiste mondial des . , bien connu dans le monde de la -depuis 2001- entend développer son activité réseaux avec .

Si l’activité est encore sous-jacente, dartalis nourrit de grandes ambitions. «Nous avons évalué les principaux acteurs du marché, explique , Solutions Manager, dartalis. Tout d’abord, Extreme Networks est un pure player reconnu, très actif au Grand-Duché grâce à son équipe locale; ensuite, son ancrage fort dans la sécurité des réseaux est historique, tout comme dartalis; enfin, nous partageons la même visions dans la conduite des affaires et la manière d’apporter de la valeur ajoutée à nos clients.

En septembre 2013, on s’en souvient, Extreme Networks mettait la main sur Enterasys… sans, toutefois, écarter son catalogue de produits. Au contraire. D’emblée, les deux entreprises ont insisté sur leur complémentarité. Il a notamment été décidé d’étendre Extreme XOS, le système d’exploitation réseau d’Extreme Networks, à prendre en charge les deux plates-formes matérielles. Là, d’ailleurs, est la clé du rapprochement. Pour les clients, cette précision a signifié l’absence d’incertitude, le maintien des deux gammes. Les derniers résultats financiers ont confirmé la stratégie.

Aujourd’hui, l’offre unifiée s’étend des produits de commutation et de routage haute performance pour les centres de données et les réseaux centraux et périphériques, l’accès LAN filaire/sans fil, aux solutions de gestion et de contrôle réseau unifiées. Au cours de l’année écoulée, Extreme Networks a également annoncé un programme partenaire unifié (EPN) conçu pour simplifier et rationnaliser les relations avec l’ensemble de ses partenaires. , Country Manager, Exterme Networks , parle d’«écosystème». Au total, quelque 80 acteurs très spécialisés. Résultat: une offre sans couture.

«Avec Extreme Networks, nous aborderons le de façon très intelligente, renchérit Daniel Charles. Les clients pourront faire évoluer leurs réseaux existants sans passer par un kit de mise à jour onéreux. L’approche sera tout à la fois ouverte -basée sur des standards- et globale, soutenue par une forte dimension communautaire via l’ écosystème de partenaires.»



Techniquement, la plateforme d’Extreme Networks s’appuie sur un contrôleur OpenDaylight (ODL) polyvalent renforcé qui inclut la gestion du réseau, le contrôle d’accès, l’analyse applicative et une technologie de contrôleur sans-fil. Quant à la compatibilité descendante, elle est préservée avec les infrastructures de nombreux fournisseurs qui respectent les standards OpenFlow -dont Alcatel-Lucent, Brocade, Cisco ou bien encore HP- et les API open source.

«Remettre en cause l’existant n’est jamais bon. On a beau parler de rupture, ça passe difficilement, estime Daniel Charles. Ca ne rassure pas. Bref, nous arrivons avec une alternative sérieuse, qui s’inscrit bien dans notre démarche de consultant -à l’encontre des box movers!» Extreme Networks a formé trois spécialistes réseaux chez Dartalis -aujourd’hui certifié Gold Partner.

Kamal Ismail se félicite encore de cette relation entre spécialistes: «Nous ne voulions pas être la cinquième roue du carrosse. En revanche, nous voulions nous engager avec un partenaire tout aussi déterminé, connaissant parfaitement son marché. Face aux généralistes, Dartalis oppose sa spécificité. Sa réputation fait le reste!»

 

Sommaire
Titre
dartalis commercialise Extreme Networks
Description
dartalis, bien connu dans le monde de la sécurité -depuis 2001- entend développer son activité réseaux avec Extreme Networks.
Auteur