A l’instar de l’industrie automobile, , Managing Director, Etix Everywhere, prône une offre pré-industrialisée… et non pas industrialisée.

° En proposant une offre modulaire, industrialise le . Quels sont les moteurs de cette industrialisation ? Et jusqu’où, selon vous, industrialisera-t-on?

«Que ce soit pour nos propres data centers de colocation ou pour la construction de data centers clé en main pour des clients dédiés, les deux principaux moteurs de cette industrialisation sont le besoin de déploiement rapide et la nécessité de garantir une extrême fiabilité des infrastructures déployées. 

«La rapidité est en effet un critère de plus en plus impactant. Les entreprises n’ayant pas de visibilité à long terme sur l’évolution de leurs besoins, nous devons fonctionner en flux tendus, comme dans l’industrie automobile. Il faut donc savoir déployer de nouveaux modules de data center très rapidement. La modularité et la sont dès lors des atouts considérables. 

«L’industrialisation permet également de standardiser les architectures techniques et donc d’en optimiser l’exploitation. Les opérations de maintenance sont identiques sur tous nos datacenters, bien rodées, ce qui favorise l’amélioration continue.

«Tout comme dans l’industrie automobile, il est important de disposer d’une offre pré-industrialisée, qui se doit d’être complétée par une gamme étendue d’options permettant ainsi d’adapter l’ technique aux spécificités de chaque client. 

«Toutefois, il ne faut pas tomber dans l’industrialisation extrême qui mène à la création de data centers en containers. Bien que rapides à déployer et fiables, ces derniers ne permettent pas de répondre aux besoins de personnalisation et de compétitivité de nos principaux clients. Ils sont adaptés pour d’autres besoins : archivage, hébergement à court terme, applicatifs spécifiques, etc.»

 

° Votre offre est modulaire, mais sans passer par des containers qui, par essence, sont pourtant des “concentrés industrialisés”. Pourquoi privilégier les bâtiments en dur ? Le container n’a-t-il pas sa place ?

«Les data centers en containers répondent très bien à une certaine typologie de besoins. Mais les chiffres le montrent, cela couvre 5% des besoins d’hébergement. Du fait de leur facilité de transport et rapidité de déploiement, les data centers en containers répondent très bien à des besoins d’hébergement de courte durée ou pour des applicatifs spécifiques. Par exemple lors de pics d’activités temporaires sur une zone géographique donnée, comme à l’occasion des JO ou d’autres compétitions internationales. Ou lorsqu’une entreprise souhaite avoir son propre data center sur un site dont elle sait qu’elle déménagera dans les trois ans.

«Chez Etix Everywhere, nous répondons à des besoins de long terme et nous construisons des data centers les plus flexibles possibles afin d’accueillir tout type de besoins. Nos infrastructures sont installées dans des bâtiments spécifiquement conçus pour cet usage ou dans des bâtiments existants répondant à nos critères de déploiement pour en faire des datacenters. C’est un gage de pérennité et de fiabilité. Nos data centers sont conçus pour le long terme et pouvoir bénéficier de ‘retrofits’ pour mettre à niveau ou remplacer des équipements par de nouvelles générations plus performantes et innovantes. Ce ne sont pas des data centers ‘jetables’ !

«Dans ce type d’infrastructures ‘brick & mortar’, il serait plus complexe et onéreux d’essayer d’y insérer des containers plutôt que de réaliser les installations directement sur site. En somme, chacun a sa place sur le marché, avec ses forces et ses faiblesses permettant d’adresser des besoins différents.»

° Aujourd’hui, quelles sont les motivations de vos clients (PUE, standards de l’Uptime Institute, choix des fournisseurs…) ?

«Pour les clients de nos datacenters de colocation, la proximité géographique du datacenter, le prix et le taux de disponibilité contractuel sont des critères primordiaux. Le taux de disponibilité est ce qui garantit que les données du client pourront être accessibles à tout moment, ce qui est sa préoccupation majeure. Chez Etix Everywhere nous nous engageons sur les plus hauts taux du marché, soit 99,995% de disponibilité garantie, quelque soit la localisation de notre data center. Un autre critère qui intervient de plus en plus dans le choix d’un client est le niveau de physique et logique du data center, les données qu’il y héberge étant de plus en plus stratégiques.

«Pour les clients qui souhaitent disposer d’un data center dédié, et pour nos propres data centers de colocation, certes le prix final et le taux de disponibilité sont importants, mais de nombreux autres critères s’y ajoutent.

«Le PUE, qui est un indice de performance énergétique du data center calculant le ratio entre l’énergie totale consommée par l’entièreté du datacenter et l’énergie réellement délivrée aux serveurs, devient primordial. C’est en effet le propriétaire du data center qui paiera la facture globale et non uniquement la part consommée par ses serveurs comme c’est le cas en colocation.

«Les coûts d’exploitation et de maintenance sont aussi très importants. C’est là que le choix de fournisseurs de classe mondiale tels qu’Emerson, Schneider, SDMO ou encore Caterpillar est un atout. La fiabilité de leurs équipements et le professionnalisme de leurs équipes ne sont plus à démontrer.

«La scalabilité du data center est aussi un paramètre important afin de pouvoir suivre l’évolution du besoin de capacité d’hébergement. Il faut pouvoir rajouter de nouveaux modules de data center ‘à chaud’, c’est-à-dire sans interférer sur le fonctionnement de ceux en exploitation juste à côté.

«Le label de l’Uptime Institue sur le niveau de fiabilité d’un data center est un élément rassurant pour nos clients, mais en aucun cas une assurance de disponibilité. Cette labellisation a un coût non négligeable, et s’avère parfois inadaptée aux spécificités d’un pays ou aux innovations technologiques récentes. Comme tout label, c’est un élément rassurant et différenciant, mais l’industrialisation de nos infrastructures et de nos procédures d’exploitation est un gage plus important de fiabilité aux yeux de nos clients.»

° Vous mettez en avant votre architecture à . En quoi vous distingue-t-elle ?

«Au-delà d’une légère économie sur le coût d’investissement, une architecture avec trois chaînes techniques nous permet d’optimiser l’efficacité énergétique de nos data centers. Au lieu de disposer de deux chaînes techniques fonctionnant au maximum à 50% de leur capacité, nous utilisons trois chaînes techniques pour les faire fonctionner à 66%. Cela nous permet de disposer d’un meilleur rendement des équipements techniques au profit d’un PUE optimisé.

«Les leaders mondiaux de l’hébergement ont bien compris ce gain significatif et certains ont même franchi le pas de disposer de data centers avec quatre chaînes techniques.

«Plus le nombre de chaînes techniques est élevé, plus le rendement énergétique du data center sera performant. Pour autant il faut trouver le juste équilibre entre rendement énergétique et simplicité de l’exploitation. Comme nous le disons à nos clients, tout le monde peut s’offrir un data center. L’exploiter et maintenir les niveaux de service convenus est bien plus complexe. La simplicité de fonctionnement d’un datacenter est donc un élément primordial, trop souvent oublié.»

° Quelles sont aujourd’hui vos références ? Ciblez-vous un type de clients en particulier ?

«Nous ne ciblons pas un type de client en particulier car, justement, nos data centers offrent le maximum de flexibilité afin de convenir à un large panel de clients. Parmi nos références, nous comptons de grands noms comme Bull (groupe Atos) ou encore le Groupement des Mousquetaires qui nous ont confié la réalisation et la maintenance de leurs nouveaux data centers. Nous avons également des clients bancaires prestigieux que nous hébergeons dans nos data centers de colocation. Nos data centers en province hébergent également de nombreuses PME et entreprises locales à la recherche de solutions d’hébergement de proximité.

«Le point commun de tous ces clients est le besoin d’une capacité d’hébergement supérieure ou égale à une baie informatique et le désir de bénéficier des meilleures garanties quand à la fiabilité des installations.»

° Quels sont vos concurrents ? Et comment voyez-vous ce marché évoluer ?

Suivant les typologies de marchés, nous observons trois grandes catégories de concurrents. Pour la colocation neutre, des acteurs régionaux ont construit des datacenters de proximité. Mais ils ne permettent pas aux clients de bénéficier de la même infrastructure sur un autre site géographique. Il y a également les très gros acteurs du secteur, dont les méga-datacenters sont concentrés dans les capitales des pays développés, ce qui nous laisse le champ libre pour conquérir et mailler les territoires régionaux avec nos datacenters de proximité. Cette tendance à la décentralisation et à la relocalisation des infrastructures en proximité directe des usagers est très forte. Enfin, il y a les entreprises de construction, promoteurs et fournisseurs d’équipements techniques qui peuvent nous concurrencer sur certains projets de grande envergure.»

° Pourquoi un siège au Luxembourg ? L’expansion du principe d’industrialisation passe-t-elle par le Luxembourg, “pays des datacenters” ? Quid du marché US via votre nouveau partenaire ?

«Le Luxembourg est le pays des data centers, avec le plus grand nombre de centres de données certifiés Tier 4 et un marché tiré par les institutions et les sièges de grands groupes internationaux.

Le choix pour nous du Luxembourg ne s’est pas fait en fonction de sa demande interne, qui est aujourd’hui inférieure à l’offre d’hébergement.

Pour Etix Everywhere, c’est surtout un territoire d’innovation, avec une pro-activité du gouvernement luxembourgeois pour favoriser les investissements. Cela nous permet d’être plus sereins lorsque l’on engage la société sur des projets de construction ou de R&D de plusieurs millions d’euros. 

«Le Luxembourg est également au cœur de l’Europe, à moins d’une heure de Paris, Bruxelles, Amsterdam, et à moins de deux heures de Londres, Dublin, Berlin et d’autres capitales européennes. Pour autant, nous développons nos équipes locales de proximité, dans les pays dans-lesquels nous nous implantons : en France, au Royaume Uni, au Maroc, en Allemagne, etc.

«Bien que notre arrivée sur le nouveau continent ne soit pas planifiée pour 2015, il est vrai que le choix d’un partenaire financier américain dans notre levée de fonds de 15 millions EUR faite en janvier n’est pas anodin. Au moment de prendre pied en Amérique du Nord, l’appui de ce partenaire sera décisif. Et nous avons hâte d’entrer sur ce marché, qui sera un autre très beau défi à relever pour nos équipes !»

 

Sommaire
Titre
Antoine Boniface - Pré-industrialisation du data center
Description
A l'instar de l’industrie automobile, Antoine Boniface, Managing Director, Etix Everywhere, prône une offre pré-industrialisée... et non pas industrialisée.
Auteur