La PME de -50 collaborateurs, toujours les trois actionnaires de la première heure (, Germain Jung et Jean-Paul Jacoby) à sa tête- entre dans sa vingt-cinquième année. Et la devise de Computer Business Center est plus d’actualité que jamais: «L’informatique est notre métier, nous le faisons avec passion!». Comprenez: 100% service. Bref, une vraie «client-centric company» qui, si elle fait peu parler d’elle, sait fidéliser ses clients (deux tiers de PME, un tiers de grands comptes).

«Là où d’autres tentent de s’imposer avec un prix, nous évitons de nous positionner, précise d’emblée Daniel Santarini. Car si on peut gagner un projet avec un prix, on peut le perdre de la même façon parce qu’un concurrent avance un devis un rien plus attractif. a toujours visé la durée, bâtir sur la mutuelle.» C’est dit.

Même relation de confiance avec les partenaires technologiques. CBC Informatique est Gold Certified Partner, Preferred Partner Gold Service Specialist et partenaire Apple, Avaya, Citrix, Lenovo, Veeam et WatchGuard. Et pour ses solutions hébergées, notamment dans le cloud, CBC Informatique coopère avec Data Center et Visual Online.

«Au mot ‘cloud’, nous associons l’adjectif ‘managé’, insiste Daniel Santarini. Pour nous, qui proposons des services externalisés depuis nos débuts, il fait toute la différence. Notre ambition n’est pas de proposer une solution standard, mais la solution qui correspond aux besoins exprimés, laquelle peut inclure une partie de service générique comme Office de Microsoft par exemple, une partie de service spécifique que nous aurons sélectionné et, enfin, une partie de développement interne. Il va sans dire que nous en assurons la pleine responsabilité. Parce que, pour être pleinement efficace, un service cloud doit avoir été parfaitement identifié et, ensuite, paramétré. Acheter un service en ligne est très facile. Sans doute trop. Résultat: on n’y prend garde et on se retrouve avec une solution qui ne sert à rien!»

Cette quête d’efficacité -intimement liée à la compétitivité et à la pérennité de ses clients- CBC Informatique la revendique à tous niveaux. En téléphonie sur IP et dans les services de convergence, par exemple. «Il ne suffit pas d’installer, encore faut-il gérer et surveiller. Nos clients sont sensibles aux rapports que nous leur transmettons. L’efficacité tient à la proactivité.» Même constat à propos des sauvegardes à distance et autres procédures de protection des données. La haute disponibilité repose sur un suivi permanent. Idem, encore, pour les MPS (Managed Print Services) que CBC Informatique propose en toute indépendance. «Si nous prônons HP au niveau des périphériques, les projets de rationalisation et de gestion de parcs de systèmes d’impression sont neutres, poursuit Daniel Santarini. Nous les gérons entièrement et les rendons transparents: nos clients doivent pouvoir comprendre ce qui se passe et où se situent leurs sources d’économies et de productivité. Ici encore, pas de services figés, mais des services personnalisés.»

Par ailleurs, CBC Informatique développe. En particulier un ERP. Un investissement permanent en R&D -une nouvelle version est attendue d’ici peu: 100% modulaire, avec un gros effort en portabilité et exportabilité. Plus des applicatifs pour médecins -généralistes et spécialistes. Enfin, CBC Informatique s’est illustré avec sa solution de géolocalisation GEOSAT, commercialisée depuis cinq ans, et qui connaît un vrai succès tant au Luxembourg qu’à l’étranger. Autre marché spécifique, la conception assistée par ordinateur: CBC Informatique est représentant exclusif de ArchCAD, solution CAD de Graphisoft, depuis 25 ans. De gros moyens ont été mis en œuvre, notamment en embauchant un architecte diplômé, spécialisé dans la 3D et le BIM, utilisateur et développeur de Archicad de longue date. «Par ces incursions dans le développement, nous ne faisons que répondre à des besoins que nos clients expriment. Nous répondons ainsi -passionnément- à leurs attentes. Le client est réellement au centre de nos préoccupations.»

Sommaire
Titre
CBC Informatique, la passion en plus
Description
La PME de Bascharage -50 collaborateurs, toujours les trois actionnaires de la première heure (Daniel Santarini, Germain Jung et Jean-Paul Jacoby) à sa tête- entre dans sa vingt-cinquième année.
Auteur