Cloud et colocation, toujours plus critiques

par | Nov 20, 2018 | Expérience | 0 commentaires

Peu d’industries ont pris de l’importance aussi rapidement que le cloud et la colocation pour la société dans son ensemble. Le point de vue de Peter Panfil, Vice-President Global Power, Vertiv

Dans un rapport qui classe les industries les plus critiques au monde, cloud et colocation se classent au cinquième rang, observe Vertiv, juste derrière les industries bien établies des services publics, des transports en commun, des télécommunications et de la production de pétrole et de gaz. «Si nous effectuons la même analyse dans deux ans, cloud et colocation pourraient bien se classer encore plus haut», pronostique Peter Panfil, Vice-President Global Power, Vertiv.

Pour lui, cloud et colocation sont devenus la colonne vertébrale de l’économie numérique au cours des dernières années.

> Selon les données de surveillance de la société de sécurité cloud Okta , les entreprises utilisent actuellement en moyenne 16 applications cloud pour soutenir leurs activités .

> Gartner prévoyait une croissance du service cloud pour 2017 de 18%, la croissance la plus forte provenant des services d’infrastructure de système cloud (36,8%) et des services d’application cloud (20,1%). Cela fait suite à la croissance explosive des services de cloud et de colocation des trois dernières années.

> En plus de son importance pour la prise en charge d’applications et de processus professionnels établis, le cloud et la colocation joueront un rôle important dans les nouvelles tendances de transformation, telles que les villes intelligentes et l’Internet des objets.

Le cloud, au-dessus les autres industries

Bien entendu, le cloud n’est en réalité qu’un centre de données physique ou un réseau de centres de données ayant un objectif spécifique. «C’est précisément cet objectif qui place le cloud et la colocation au-dessus des autres industries dépendantes des centres de données de notre classement», relève Peter Panfil.

Les services financiers et le commerce électronique, par exemple, ont obtenu d’excellents résultats selon plusieurs critères utilisés dans le classement, mais aucun d’entre eux n’a obtenu un score global suffisamment élevé pour faire éclater notre liste des huit industries les plus critiques. Les interruptions de service dans ces secteurs critiques n’étaient pas perçues comme des perturbations de grande ampleur dans les services de cloud et de colocation. «C’est l’interdépendance des services cloud et de colocation et des entreprises et des individus qu’ils supportent qui augmente les conséquences potentielles d’une perturbation.»

Peter Panfil (Vertiv) : “Peu d’industries ont pris de l’importance aussi rapidement que le cloud et la colocation, à la fois sur le marché des centres de données et pour la société dans son ensemble. “

Et, non seulement la criticité des datacenters en nuage et en colocation augmente, mais leur influence sur le marché des datacenters augmente également, poursuit Peter Panfil. Plus important encore, ils ont fourni aux opérateurs de centres de données une nouvelle option leur permettant d’accroître leur capacité ou d’ajouter des applications rapidement. «Grâce à la possibilité de ‘sous-traiter’ la capacité d’un centre de données à un fournisseur de cloud ou de colocation, de nombreuses entreprises disposent désormais de l’agilité nécessaire pour mieux s’adapter aux évolutions des processus métier, des marchés et de la technologie. Cela a entraîné un changement fondamental dans l’économie de la gestion de la capacité des centres de données.»

Dépendance de plus en plus grande

Les fournisseurs de cloud et de colocation ont également marqué les technologies et les architectures de centres de données. Avec un modèle commercial qui exige une efficacité maximale du capital pour rester compétitif et une loyauté élevée, les fournisseurs de cloud et de colocation ont joué un rôle déterminant dans le développement de technologies capables de respecter les SLA au coût le plus bas possible.

Ils ont été parmi les premiers à adopter des architectures de réserve qui atteignent des niveaux de disponibilité similaires à ceux des architectures 2N avec moins d’investissement en capital, des taux d’utilisation plus élevés et une plus grande évolutivité. Ils ont également contribué à faire progresser l’adoption de systèmes d’économisation utilisant l’air extérieur pour optimiser l’efficacité des systèmes d’évacuation de chaleur et les systèmes DCIM offrant une visibilité sur l’emplacement et l’utilisation des actifs.

«Au fur et à mesure que nous progressons sur la voie de la numérisation, les services de cloud computing et de colocation gagneront en importance et deviendront encore plus critiques qu’aujourd’hui, conclut Peter Panfil. Il n’est pas difficile d’imaginer que ces services deviennent aussi importants dans de nombreux domaines que les autres ‘services publics’ dont nous dépendons tous les jours. Ils continueront également d’investir dans des systèmes d’infrastructure offrant non seulement les niveaux de disponibilité les plus élevés, mais également l’efficacité opérationnelle requise pour la rentabilité. Ce faisant, ils repousseront les limites de l’efficacité des centres de données, ce qui profitera à l’ensemble du marché.»

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC
Sommaire
Cloud et colocation, toujours plus critiques
Titre
Cloud et colocation, toujours plus critiques
Description
Peu d'industries ont pris de l'importance aussi rapidement que le cloud et la colocation, à la fois sur le marché des centres de données et pour la société dans son ensemble. Le point de vue de Peter Panfil, Vice-President Global Power, Vertiv
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo