L’économie circulaire s’invite à ProximIT

par | Oct 3, 2018 | Business | 0 commentaires

Si l’économie circulaire s’écrit encore en filigrane, elle est partout. Elle était au coeur de l’événement ProximIT organisé conjointement par Rcarré et Rcube.

«Les gens ne veulent pas acheter une perceuse, ils veulent percer un trou !» C’est ainsi que Theodore Levitt, l’un des fondateurs du marketing moderne, définit l’idée du «product-as-a-service», étroitement lié au principe de l’économie circulaire.

Plus de services, moins de produits. Jean-Guy Roche, CEO, Rgroupe, et Peter Dockx, co-CEO, Rgroupe, ont tout de suite donné le ton de la deuxième édition de ProximIT. C’était mardi 2 octobre, au Parc Hotel Alvisse à Luxembourg. Initiative de Rcarré, spécialiste des solutions pour PME-PMI avec approche ICT «single point of contact» et Rcube, PSF et expert en solution «mission critical» pour des entreprises dont l’informatique est essentielle à l’opérationnel métier, le mini-salon de la transformation digitale et de l’innovation a permis de prendre le pouls de cette tendance : «Désormais, l’accès et l’usage priment sur la possession, résume Céline Dupuy, Sales & Marketing Manager, Rcarré-Rcube. C’est notamment la conséquence de la transformation digitale, de la vitesse des évolutions technologiques et industrielles menées par les fabricants.»

Notre relation face à tous les types de produits et de services pourrait changer radicalement dans une économie circulaire, explique Grégory Claudy, administrateur délégué, R-Lease. «Un accès flexible à des produits, des services et aux nouvelles technologies -par exemple à l’aide d’accords de tarification à l’utilisation- et la performance qu’ils offrent deviennent plus importants que la propriété. Des modèles basés sur le service réduisent les impacts environnementaux en permettant aux organisations de n’acheter que ce dont elles ont besoin, et ainsi de réduire le gaspillage. Les clients ne sont pas accablés par d’importants coûts de mise à jour et peuvent plus aisément estimer le coût en continu de l’accès à la technologie.»

Plus de valeur tout en réduisant leur dépendance à des ressources limitées

La technologie, c’est sûr, va jouer un rôle de plus en plus important dans l’économie circulaire. Si, d’emblée, on pense à la conception des produits, à commencer par les PC et leurs périphériques, il s’agit de voir plus loin. Sur son stand, Dell EMC, en particulier, l’a bien montré : hyperconvergence et virtualisation… La migration des serveurs physiques vers les serveurs virtuels et la consolidation permettent de réduire les coûts mensuels d’alimentation et de refroidissement et de réduire l’empreinte du centre de données, en retardant ou même en éliminant la nécessité de créer de nouveaux sites.

L’économie circulaire, qui se régénère et se restaure par elle-même, aide les organisations à créer plus de valeur tout en réduisant leur dépendance à des ressources limitées, pense-t-on chez HP. L’industrie de l’impression joue déjà un rôle prépondérant dans le changement vers une économie circulaire; une transition qui a été motivée par le désir d’une meilleure économie et la protection de l’environnement. Les modèles d’économie circulaire sont bien établis à travers le cycle de vie du produit -englobant les chaînes d’approvisionnement circulaires, la récupération et le recyclage, le prolongement de la vie du produit et un changement pour passer d’un modèle basé sur le produit à un modèle basé sur le service.

«Entretemps, les innovations numériques qui utilisent avantageusement le cloud promettent de stimuler plus encore l’adoption de modèles opérationnels circulaires, assure Murielle John, Business Development Manager, Rcube. S’ils visent d’abord les réductions de coûts qu’ils pourront réaliser à travers notre cloud, nos clients sont bien conscients que l’économie linéaire, qui consiste à ‘prendre, créer, jeter’, par une économie dans laquelle les ressources circulent à haute valeur, évitent ou réduisent le besoin de ressources vierges. Qui dit cloud dit mutualisation des ressources du data center. Qui plus est, on ne consomme qu’en fonction de ses besoins, pas davantage. Par conséquent, le footprint est des plus réduits.» En optant pour un cloud hébergé chez LuxConnect, Rcarré et Rcube ont fait le choix d’un investissement raisonné, favorisant l’économie locale. 

Avantage circulaire

De fait, la relation entre marchés, consommateurs et ressources naturelles est très importante dans cette forme d’économie. Il est désormais possible de mettre fin au «gaspillage» et reconnaître que toute chose a une valeur, même après son utilisation. C’est alors, pour les compagnies, une grande opportunité de créer un «avantage circulaire», observe Jean-Guy Roche, décidé de s’entourer de start-up engagées dans cette démarche.

Car si l’économie circulaire s’écrit encore en filigrane, elle est partout. Céline Dupuy l’a encore rappelé au cours de son keynote sur la blockchain. Vu sous l’angle de l’économie circulaire, la traçabilité reste l’avantage majeur de la blockchain. Les applications peuvent être multiples, de la certification de label au suivi du cycle de vie d’un produit ou composant de celui-ci. L’information suit le produit et ses différents éléments à condition qu’un «traceur» normé y soit apposé. «Soyons clairs : la blockchain n’assure en rien la durabilité des produits, mais est bien un support d’informations fiable, permettant leur transmission du producteur au consommateur. Elle peut être un sérieux atout dans le cadre de l’affichage de l’impact environnemental des produits...»

Plus tard, au cours du cycle de vie du produit, ces informations de composition peuvent se révéler importantes. Elles pourraient participer à une conception plus durable de nouveaux produits grâce aux données issues de la vie de chacun de ses éléments, permettraient de donner une seconde vie aux composants en connaissant l’ancienneté de ceux-ci. Un moyen efficace de s’assurer de la fiabilité et de la sécurité d’un composant ou d’un produit. Cette traçabilité peut également servir les acteurs de l’économie de fonctionnalité, pour qui la durabilité des composants de leurs produits est un enjeu majeur.

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC
Sommaire
L'économie circulaire s'invite à ProximIT
Titre
L'économie circulaire s'invite à ProximIT
Description
Si l'économie circulaire s'écrit encore en filigrane, elle est partout. Elle était au coeur de l'événement ProximIT organisé conjointement par Rcarré et Rcube.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo