Fracture IT… amplifiée avec la pandémie

Juin 29, 2021 | Workplace | 0 commentaires

La fracture -de longue date- entre l’IT et le reste de l’entreprise en lumière avec la pandémie. Une inédite d’Insight la révèle au grand jour.

La fracture s’agrandit. En dépit de l’importance de l’IT pour réaliser les objectifs stratégiques, 72 % des entreprises traitent l’ comme un service utilitaire plutôt qu’un facilitateur. Significatif : elles ne sont que 22 % à lui accorder un siège au sein de leur direction. De là, bien des conséquences. 56 % des entreprises ne mettent pas à profit les nouvelles technologies car elles n’écoutent pas leurs équipes IT…

La pandémie a mis cette fracture en lumière, estime Insight. 83 % des décideurs informatiques pensent qu’elle a transformé les modes de travail de manière permanente. Pourtant, au moins 61 % des entreprises hésitent à investir dans des projets qui pourraient améliorer l’expérience de leurs employés ou optimiser leur activité. En cause, l’espoir d’un retour à la «normale» d’avant COVID-19.

Combler le fossé, au plus vite !

Si elles n’y remédient pas, craint Insight, elles courent véritablement le risque d’investir dans des projets sans croire à leurs objectifs, de ne pas saisir l’impact des nouveaux modes de travail sur leur ou encore de fonder leurs stratégies sur des hypothèses erronées. En conséquence, elles auront la quasi-certitude de voir ces investissements gaspillés, leurs projets échouer et leurs concurrents prendre l’avantage. 

«Ne nous leurrons pas, nous ne reviendrons pas à l’état antérieur. Aussi, il est absolument impératif pour les entreprises de s’adapter, commente Emma de Sousa, EMEA President, Insight. Il est toujours extrêmement risqué de ne pas réaliser les bons investissements. Mais un mauvais investissement en cette période pourrait causer des dommages sans précédent, laissant l’entreprise démunie face aux nouveaux modes de travail et d’activité. Il est urgent de combler le fossé entre les équipes IT et le reste de l’entreprise. Les entreprises doivent impliquer l’ de manière plus stratégique et mesurer ses résultats à l’aune de leurs objectifs.»

Torts partagés 

81 % des répondants des départements IT sont libres d’investir dans les dont ils ont besoin, tandis que 82 % sont dans le soutien de projets d’entreprise. Pourtant 59 % ne font pas l’objet de mesures par rapport aux indicateurs clés de performance -les fameux KPI- de l’entreprise. Est-ce normal ? Les équipes IT doivent mesurer leur impact sur l’entreprise.

L’ indique encore que 57 % des entreprises indiquent qu’elles doivent investir davantage dans des et technologies requises pour le télétravail. Et 60 % dans celles nécessaires à l’optimisation de leur activité. Les lacunes en matière de doivent être comblées pour que les nouvelles méthodes de travail soient efficaces.

Enfin, il apparait que la fracture entre l’ et l’entreprise met les projets en péril. 67 % des entreprises travaillent sur des projets destinés à améliorer l’expérience de leurs employés. Et 55 % sur des projets visant à optimiser leur activité. Cependant, en raison de la croyance dans un retour à la «normale», nombre de ces projets ne bénéficient pas du plein soutien de l’entreprise et sont donc davantage voués à l’échec.

 

 

Sommaire
Fracture IT... amplifiée avec la pandémie
Titre
Fracture IT... amplifiée avec la pandémie
Description
La fracture -de longue date- entre l’IT et le reste de l’entreprise en lumière avec la pandémie. Une étude inédite d'Insight la révèle au grand jour.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo