Les préfèrent s’attaquer aux plus petites institutions financières. Plus petites elles sont, plus vulnérables elles sont. Danger !

Les hackers cherchent la facilité. Selon l’ Insights 2016, les secteurs des services financiers, de la santé et de l’enseignement supérieur restent particulièrement vulnérables aux attaques des hackers, qui ciblent principalement les petites institutions. Tout simplement parce qu’elles ne disposent généralement pas de systèmes de protection efficaces.

En cette fin de premier semestre 2016, Beazley Breach Response (BBR) Services s’est occupé de 955 affaires de violation de données pour le compte de ses clients. Une hausse significative comparée à la même période de l’année précédente où la société avait alors traité 611 dossiers. Les incidents se concentrent à nouveau dans les secteurs des services financiers, de la santé et de l’enseignement supérieur.

Ainsi, les banques et les coopératives de crédit dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 35 millions EUR représentent 81% des victimes d’actes de piratage informatique et de logiciels malveillants constatées en 2016 contre des institutions financières. Il s’agit d’une forte augmentation par rapport à 2015, où cette proportion s’élevait à 54%.

Les institutions d’enseignement supérieur continuent également de subir une part importante des violations de données sous la forme de piratage informatique ou de logiciels malveillants, qui représentent 46% des violations constatées durant le premier semestre 2016, contre 35% sur toute l’année 2015.

Au sein des organisations de santé, les violations de données sous la forme de divulgations non intentionnelles représentent 42% de tous les incidents sur le secteur en 2016 jusqu’ici, soit une forte hausse par rapport aux 30% constatés en 2015. Ce phénomène est dû au grand volume d’informations échangées par les acteurs du secteur. En 2016, 18% des violations de données dans le secteur de la santé ont été provoquées par piratage informatique ou par attaque de logiciel malveillant, contre 27% en 2015.

Le ransomware est en progression constante. Ainsi, sur le premier semestre 2016, il y a eu deux fois plus d’attaques de ce type traitées par Beazley que sur toute l’année 2015 (86 contre 43).

Face à cette hausse, Europol, l’Office européen des polices, a lancé le 25 juillet un site Internet destiné à combattre l’extorsion par piratage informatique.

Beazley émet pour sa part 4 recommandations pour permettre à ces institutions de mieux protéger leurs données :

– installer des outils de prévention et de détection;

– faire appel à des services de renseignement sur les menaces;

– former les directeurs et collaborateurs à la informatique et les sensibiliser aux menaces;

– réaliser une évaluation des risques axée sur l’identification et la protection des données sensibles.

Sommaire
Les hackers ciblent d'abord les petites institutions financières
Titre
Les hackers ciblent d'abord les petites institutions financières
Description
Plus petites sont les institutions, plus vulnérables elles sont. Le constat de Beazley Breach Response (BBR) est sans appel.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo