Consommateurs et commerçants recourront de plus en plus à des solutions de paiement mobile plus aisées et plus rapides à utiliser qu’une carte de crédit, prédit qui se base sur ses propres enquêtes et contacts avec des clients, des partenaires et des experts sectoriels.

« sera l’année qui verra progressivement disparaître les de nos portefeuilles… jusqu’à ce qu’on ne puisse plus y dénicher la moindre matière plastique, déclare Bart Steukers, directeur général de Unisys pour l’Europe continentale. La facilité d’utilisation convaincra rapidement consommateurs et commerçants de la plus-value que représentent les mobiles.»

Bart Steukers souligne par ailleurs les avantages qu’ils en retireront en cas de perte d’un appareil: «Plus besoin de se soucier de contacter Card Stop et de faire une nouvelle demande de cartes: il suffira, à distance, de rendre l’appareil inutilisable et d’invalider les crédits!»

Le rapide essor des paiements mobiles a également des conséquences sur la manière dont la gestion d’identité est appliquée, souligne Bart Steukers. «Etant donné que la plupart des consommateurs disposent déjà d’un appareil mobile, le lieu où s’effectue l’ se déplacera des applications hébergées sur le serveur vers l’appareil de l’utilisateur final. De plus en plus, l’identité des utilisateurs sera vérifiée par le biais de codes d’identification, d’adresses IP et de moyens d’ tels que des lecteurs biométriques intégrés aux smartphones. Le back-end servira d’écosystème dédié à l’analyse de risque.»

En 2015, la demande de nouveaux modes, efficaces, de protection des identités en-ligne se fera de plus en plus forte. C’est là la conséquence, d’une part, d’une multiplication de signalements de fuites de données et, d’autre part, de la progression de l’utilisation des appareils mobiles et du lancement de moyens de paiement mobile tels que l’Apple Pay.

En 2015, la tendance du BYOD se transformera en BYOID -Bring Your Own Identity, soutient encore Bart Steukers: «Les consommateurs ont besoin d’un appareil qui serve de point d’accès central, couplé à leur identité unique.»

Unisys prévoit par ailleurs que l’année qui vient verra la tâche des experts en devenir plus ardue. Il leur sera en effet de plus de plus difficile d’isoler et de protéger le trafic réseau à l’aide de technologies traditionnelles de type pare-feu, en raison de l’utilisation croissante de services d’infrastructure cloud et de l’avènement de ce qu’on appelle le «fabric-based computing». Des données qui, hier encore, étaient segmentées et partitionnées au sein d’une infrastructure physique, seront convergées dans le cloud. Le chiffrement est une solution possible pour faire face à ce problème.

Sommaire
Titre
La carte de crédit disparaîtra en 2015, prédit Unisys
Description
2015 sera l’année qui verra progressivement disparaître les cartes de crédit de nos portefeuilles
Auteur