La capacité à répondre aux attentes du client constitue la raison majeure pour laquelle les entreprises s’engagent dans une transformation numérique. Elle devance le besoin de réduire les coûts opérationnels et informatiques. Pourtant, les entreprises sous-estiment souvent l’impact potentiel du processus, analyse Stibo Systems, éditeur de solutions de gestion des données de référence multidomaine (), à l’issue d’une sur les raisons des projets de transformation numérique dans les métiers du retail et la distribution, l’industrie, les services financiers, l’automobile et le tourisme en Europe, ainsi que les défis et les opportunités qui se présentent aux entreprises.

Plus de trois entreprises sur quatre déclarent s’être activement lancées dans un projet de transformation numérique (77%), dont plus de la moitié prévoit un niveau d’investissement en la matière supérieur à 2014 (59%). 74% des entreprises affirment qu’améliorer leur capacité à répondre aux attentes du client prime sur leur démarche de réduction des coûts informatiques (54%) et d’exploitation (62%).

Les répondants tendent plus à mesurer la réussite d’un projet de transformation grâce à des indicateurs relatifs à la satisfaction du client (77%) et à son engagement (70%). Le service client et l’expérience client figurent parmi les trois principaux domaines dans lesquels deux tiers des entreprises étudiées déclarent avoir lancé leur transformation numérique, le troisième résidant dans l’infrastructure informatique.

Toutefois, alors que 87% comprennent l’importance de prévoir un impact majeur et que 81% pensent qu’un défaut à ce niveau engendre un risque pour l’entreprise, plus de la moitié admettent, a posteriori, qu’ils n’ont pas correctement prévu les effets de leur propre projet de transformation (53%).

Plus de la moitié des entreprises reconnaissent que la transformation numérique est pénalisée par la mauvaise qualité de leurs données (53%). Elles sont 54% à sous-estimer le rôle de la gestion des données dans leur transformation.

Trouver les données pertinentes (70%) et des données incohérentes (62%) sont cités comme deux des principaux défis en termes de gestion des données dans le cadre de projets de transformation numérique. Enfin, plus de la moitié des entreprises jugent que le degré d’impact sur leur activité dépasse les attentes initiales (59%).

Pour , directeur de l’innovation chez , «l’économie numérique offre un énorme potentiel. Cependant, bien que les entreprises identifient clairement les possibles avantages métier de la transformation numérique, il reste évident que la planification joue un rôle essentiel et sous-estimé. Dans ce cas, l’exécution risque d’entraîner une rupture imprévue majeure. L’ éclaire sur ce point et rappelle aux grandes entreprises l’importance de bien gérer leurs projets de transformation.»

Sommaire
Les entreprises sous-estiment l'impact de la transformation numérique
Titre
Les entreprises sous-estiment l'impact de la transformation numérique
Description
Plus de trois entreprises sur quatre déclarent s'être activement lancées dans un projet de transformation numérique (77%)
Auteur