: les Japonais ne gagneront sans doute pas, mais ce sont eux qui buzzent le plus ! Avec 37%, l’Empire du Soleil levant domine très largement les autres nations, alors qu’il n’est pas un grand sur la planète foot. Autre surprise: avec 11%, le Royaume-Uni devance d’une tête le Brésil (9%); Etats-Unis et Allemagne (8%) se partagent les places suivantes. Avec 3%, la France n’est pas bien loin, mais devance tout de même l’Espagne (2%). C’est donc en Asie-Pacifique qu’on s’intéresse le plus (48%) au Mundial, devant l’Europe (22%).

La Coupe du Monde de la FIFA 2014 est sans conteste l’événement le plus social de l’histoire, loin devant les Jeux Olympiques et le Super Bowl, selon l’ Digital Index (ADI) qui étudie l’activité sur les .


59% du social dans le monde autour de cet événement est lié à l’admiration (27%), la joie (22%) et l’anticipation. Les sentiments de tristesse et de dégoût totalisent respectivement 20% et 10% des conversations.
Au Brésil, la tristesse, la colère et le dégoût rassemblent 42% du social. Ce qui démontre encore un peu plus le mal-être de la population.

Côté joueurs, Chistiano Ronaldo est -de loin- le joueur le plus suivi: mentionné 1,5 million de fois au cours du seul mois de mai 2014 (26,7 millions de followers). En deuxième position, Francisco Alarcon, alias Isco. Un classement qu’il sera intéressant de revoir au terme de la compétition, notamment après la terrible défaite de l’Espagne face aux Pays-Bas.

Le rapport ADI a analysé plus de 69 millions d’occurrences du terme “Coupe du monde” sur les réseaux sociaux depuis juin 2013. 230 pays et plus de 36 langues sont étudiés. Les réseaux sociaux analysés sont: Facebook, G+, Reddit, Twitter, Dailymotion, Flickr, Instagram, Tumblr, VK, Disqus, Foursquare, Metacafe, WordPress, YouTube et de nombreux blogs.

Sommaire
Titre
Mundia 2014l: qui buzze le plus ?
Description
Les Japonais buzzent le plus. Avec 37%, l'Empire du Soleil levant domine très largement les autres nations, alors qu'il n'est pas un grand sur la planète foot. Autre surprise: avec 11%, le Royaume-Uni devance d'une tête le Brésil (9%)
Auteur