Et Oracle créa l’Autonomous Database Cloud

par | Oct 3, 2017 | Technologie | 0 commentaires

Recourant au machine learning, Oracle lance l’Autonomous Database Cloud, une base de données cloud -reposant sur Database 18c- qui s’auto-administre.

L’Autonomous Database Cloud d’Oracle s’adapte aux charges de travail qu’il soutient, le DBMS est également capable de se maintenir et de se patcher lui-même en cas de détection d’incident de sécurité…

Basé sur Database 18c et ses outils de sécurité renforcés au machine learning, l’Autonomous Database Cloud tient la vedette de l’Openworld, la conférence annuelle d’Oracle qui se tient jusqu’au 5 octobre à San Francisco.

Entièrement automatisé, l’Autonomous Database Cloud peut donc se passer d’une intervention humaine pour son administration -mise à jour, appliaction des correctifs en cours d’exécution, tests divers. La base s’auto-répare. Quant aux outils de cyberdéfense recourant au machine learning, ils permettent de détecter et d’intervenir sur des attaques en temps réel. Selon Oracle, les arrêts prévus et imprévus sur sa base de données autonome pourraient se limiter à moins de 30 minutes par an.

Selon Larry Ellison, CTO, Oracle, il s’agit de «l’annonce la plus importante faite depuis longtemps». Le premier but de cette automatisation du provisionnement et du management est de diminuer l’intervention humaine et donc d’augmenter la sécurité. «Moins d’humain signifie moins d’erreurs humaines, et donc moins d’interruption -programmée ou non- pour des interventions.»

Oracle signe-t-il la fin des DBA ? A entendre le fondateur d’Oracle, il va effectivement se produire une migration des compétences autour des bases de données. Le CTO estime que cette expertise va se déplacer sur d’autres domaines : la modélisation de la base, la conception du schéma relationnel, les différents types d’analyse de données, incluant le machine learning, ainsi que la mise en place de politiques autour de tous les éléments essentiels au fonctionnement qu’il faut inclure dans les procédures de reprise après sinistre, etc. «L’automatisation ne prend pas la place des DBA, elle change leur rôle. Ils passeront moins de temps à faire de la maintenance, travaillant plus sur l’innovation.»

Avec cette solution, Oracle vise le service RDS d’AWS, lequel, à traitements identiques, huit fois plus cher… et moins disponible : 99,5% contre 99,995%. Résultat : «on vous garantit que la facture d’un workload Oracle sera inférieure à ce que vous payez sur AWS. C' »est noir sur blanc dans le contrat !»

 

Dans solutions Magazine d’octobre

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : Hybrid Cloud , Pc - Tablet - Smartphone, ERP... and Cloud - Mobility - Social Media.

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 
 

kompass
Sommaire
Et Oracle créa l'Autonomous Database Cloud
Titre
Et Oracle créa l'Autonomous Database Cloud
Description
Recourant au machine learning, Oracle lance l'Autonomous Database Cloud, une base de données cloud -reposant sur Database 18c- qui s'auto-administre
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo