Près d’un consommateur sur deux (49%) ne télécharge pas d’ ou ne les utilise pas après les avoir téléchargées… par manque de .

Au premier rang des griefs: la des systèmes de jugée insuffisante et des sur la fiabilité de services ou de marchands en ligne. Les utilisateurs s’inquiètent également de devoir partager autant d’informations personnelles quand ils téléchargent une app.

Le troisième rapport annuel «» de la , la communauté mondiale pour le contenu et le commerce via les mobiles (analyse des données de 15 000 utilisateurs de médias mobiles dans 15 pays sur cinq continents) est plutôt accablant.

Parallèlement à cette méfiance croissante, l’ révèle également une augmentation de la résistance au partage de renseignements personnels tels que la géolocalisation ou le carnet d’adresses. 72% des utilisateurs de smartphones indiquent qu’ils n’ont pas envie de partager ce type d’informations et près de deux sur cinq (39%) affirment ne jamais le faire.

Ce malaise appelle à améliorer la manière dont les applications communiquent à propos des données qu’elles collectent, souligne la communauté. Bon nombre de consommateurs estiment que les app stores et les fabricants d’appareils devraient s’engager davantage dans la protection de leurs informations personnelles. 30% des personnes interrogées ont déclaré que cela entraînerait une plus grande confiance dans les plateformes mobiles et 63% indiquent que la transparence est, pour elles, importante ou extrêmement importante -elles étaient 49% l’an passé !

En même temps, on observe que les méthodes d’autoprotection ont globalement diminué, moins de personnes prennent en effet le temps de lire la description des applications, les longs documents relatifs au respect de la vie privée ou de demander conseil à des amis ou à des proches…

 

 

Sommaire
Titre
Pourquoi n'avons-nous plus confiance dans les apps ?
Description
Près d'un consommateur sur deux (49%) ne télécharge pas d'apps ou ne les utilise pas après les avoir téléchargées... par manque de confiance.
Auteur