Stockage primaire et secondaire : Quantum et Infinidat pour le meilleur

par | Sep 27, 2017 | Business | 0 commentaires

Quantum et Infinidat ensemble : le best-of-breed technologique pour le stockage primaire et secondaire. Quand deux leaders décident d’unir leurs forces.

Les entreprises IT doivent aujourd’hui repenser le coût du stockage des données face à l’explosion des volumes. D’ici à 2025, en effet, le volume total de données à analyser devrait être multiplié par plus de huit, estime IDC, soit 163 Zettaoctets (163 milliards de Teraoctets). Ce qui veut dire aussi que, a priori, sa valeur augmentera dans les mêmes proportions. Une situation qui risque de perturber plus d’une entreprise. Des arbitrages seront nécessaires.

De fait, si, d’un côté, le stockage de données augmente, de l’autre les budgets de l’IT ne suivent pas. Inutile, par ailleurs, d’attendre du changement de la part des acteurs traditionnels du stockage, tous s’accrochent férocement à maintenir le statu quo afin de préserver leurs privilèges et parts de marché. N’empêche : nous sommes tous conscients que le moment de bouleverser les services de stockage est venu…

Comment ? Avec quelles ressources ? Sur base de quelles technologies ? Pour la première fois en Europe, Quantum et Infinidat dévoileront leur stratégie. Ce sera le 17 octobre, au Sofitel Luxembourg (boulevard d’Avranches). Pour en parler, Moshe Yanai, véritable gourou du stockage qui, avant de créer Infinidat en 2014, a imaginé et développé la gamme Symmetrix pour EMC et, dans la foulée, créé XIV, société qu’il a revendue à IBM.

Infinidat, une place à part

Le problème, d’une manière générale, c’est que les investissements en effectifs et budgets IT n’ont pas suivi l’évolution de la demande en stockage, alors même que les entreprises doivent s’assurer que leurs données restent accessibles en permanence et qu’elles sont correctement exploitées. Le moment est venu de bouleverser les services de stockage. De là, l’intérêt de l’intérêt de cet événement exceptionnel.

Dans le stockage, Infinidat occupe une place à part. Avec son architecture hybride, Infinidat mise contre la mode du «all-flash» qui s’est emparée de toute l’industrie. L’idée ? Si la flash délivre les performances attendues, elle reste coûteuse pour un usage généraliste et pose aussi des problèmes de disponibilité du fait de son couplage avec des architectures bi-contrôleurs standard.

Le constat est d’importance. Et mérite l’attention. Infinidat, dont les premières baies de stockage ont fait leur apparition sur le marché en 2015, s’est fixé pour objectif de délivrer un stockage de classe entreprise à prix compétitif pour les datacenters et pour les fournisseurs de services. Et quand Moshe Yanai parle entreprise, cela inclut le support des environnements Mainframe en plus des environnements ouverts. Un support qui fait d’Infinidat l’un des quatre fournisseurs mondiaux sur le marché des systèmes de stockage pour les environnements critiques, aux côtés des DS88xx d’IBM, des VMAX d’EMC et des baies VSP G1000 d’Hitachi.

Les baies de stockage Infinibox utilisent une architecture originale. Chaque système inclut 3 nœuds contrôleurs x86, dont la mission est de répondre de la façon la plus efficace possible aux requêtes d’entrées sorties des serveurs hôtes. Ensemble, ces trois nœuds de contrôle embarquent jusqu’à 89 To de mémoire vive et de flash (1 To de RAM par contrôleur et 28,6 To de cache flash par nœud), une capacité largement utilisée comme cache de données à hautes performances. Chacun de ces nœuds est relié via des liens Infiniband redondants aux tiroirs de disques du rack. Selon les modèles, une Infinibox peut accueillir un maximum de 480 disques capacitifs SAS NL par rack, soit plus de 2,7 Po de capacité utile garantie par rack !

Une disponibilité de 99,99999% des données

Dans l’architecture du constructeur, les données sont ingérées et découpées en 14 sections auxquelles sont ajoutées deux sections de parité. Les données ainsi découpées sont distribuées sur 16 disques différents de la baie. En répartissant ainsi les données entre les disques, Infinidat réduit les risques de points chauds et assure une distribution «équitable» des données sur les disques. L’objectif est de maximiser les performances et la disponibilité des données tout en assurant un temps de reconstruction minimum en cas de défaillance d’un disque. Infinidat estime, ainsi, qu’il faut moins de 10 minutes pour revenir à un mode de protection optimisé après la panne de deux disques.

Selon Infinidat, son architecture permet d’assurer une disponibilité de 99,99999% des données, soit moins de trois secondes d’indisponibilité par an ! Les performances ne sont pas en reste puisqu’une baie haut de gamme Infinibox F6000 délivra 1 million d’IOPS et 12,5 Go/s de bande passante avec une capacité utile (avant compression) de 2,7 Po, le tout dans 42 U et avec une consommation électrique limitée à 8 KW.

Plus d’informations sur l’événement : marketing@yes-management.com / phone : + 352 28 55 44 – 1

 

 

Dans solutions Magazine d’octobre

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : Hybrid Cloud , Pc - Tablet - Smartphone, ERP... and Cloud - Mobility - Social Media.

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 
 

kompass
Sommaire
Stockage primaire et secondaire : Quantum et Infinidat pour le meilleur
Titre
Stockage primaire et secondaire : Quantum et Infinidat pour le meilleur
Description
Quantum et Infinidat ensemble : le best-of-breed technologique pour le stockage primaire et secondaire. Quand deux leaders décident d'unir leurs forces.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo