Le média qui explore la transformation digitale

 

sur tous les fronts. Une rentrée offensive

Sep 29, 2020 | Data Intelligence | 0 commentaires

A quelques jours de , , Managing Director, SAP BeLux, positionne son entreprise sur le marché de la transformation digitale.

° Comment se porte SAP ? Quel est l’impact de la crise sanitaire que nous traversons actuellement ?

Stijn De Beuckelaer : «Tous les deux jours, SAP Belgium-Luxembourg accueille un nouveau client ! Aujourd’hui, nous enregistrons autant de clients qui viennent à SAP pour notre que pour nos autres solutions, des outils parfois spécifiques comme, par exemple, FieldGlass, solution de gestion des effectifs externes. De même, nous touchons toujours davantage de PME, voire de TPE, avec des comptes sous le seuil des 10 millions EUR de chiffre d’affaires. Ce segment croît vite, très vite, avec une exigence claire et nette : des solutions rapidement déployées. Et c’est pleinement justifié.

«Le contexte de crise sanitaire que nous vivons actuellement accélère le processus de transformation digitale. Aujourd’hui, nous aidons les entreprises de toute taille et de tout secteur à optimiser la gestion de leurs activités. Au niveau mondial, 77 % du chiffre d’affaires des transactions passent par un système SAP !»

Voir plus loin que l’ERP

° La base installée SAP est solide. Comment évolue-t-elle ?

«Les clients SAP sont fidèles. Sans évoquer ici des grands comptes historiques, je pense à toutes ces entreprises qui ont déployé notre solution voici quinze, vingt ou vingt-cinq ans et qui, au fil du temps, enrichissent leur environnement de gestion avec des solutions spécifiques comme pour leurs ressources humaines ou Concur pour les déplacements et la gestion des frais.

«Il s’agit de voir plus loin que l’ERP. Pour nous, la gestion dépasse l’ERP. Gérer c’est notamment pouvoir réagir plus rapidement aux changements du marché, adapter son personnel aux nouvelles tendances en matière de service client, transformer un modèle économique face à de nouvelles prérogatives, obtenir un avantage concurrentiel…»

° Justement, peut-on encore parler de gestion ?

«Mieux vaut parler d’intelligence, car c’est bien un surplus d’intelligence que toute organisation recherche. A tous niveaux. Au niveau des besoins primaires, cela commence avec l’approvisionnement. SAP illustre parfaitement cette extension. SAP Ariba est né de l’idée de connecter le monde commercial en rendant les achats plus efficaces et moins coûteux. Aujourd’hui, plus de 2,5 millions d’entreprises et organisations utilisent SAP Ariba pour trouver des fournisseurs ou présenter leur offre, négocier des accords, échanger des documents et assurer la fluidité de la facturation. Chaque minute, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, au moins un nouvel utilisateur rejoint le réseau ouvert et cloud SAP Ariba, ce qui en fait la plus grande plate-forme commerciale en ligne !»

Et maintenant, les émotions…

° Revenons à cette notion d’intelligence… Jusqu’où ?

«Par nature, celle-ci est sans limites. Avec , elle va jusqu’à inclure l’émotion ! Cet élément émotionnel est un pilier fondamental, l’un des plus stratégiques que nous ayons dans notre portefeuille. Aujourd’hui, Qualtrics -dont un des premiers clients est Proximus- est intégré à l’ensemble de notre offre, notamment la solution de gestion du personnel SuccessFactors. Cet outil permet aux entreprises de suivre les émotions de leur personnel, depuis leur recrutement jusqu’à leur intégration et tout au long de leur période de travail.»

Stijn De Beuckelaer : “Il s’agit de voir plus loin que l’ERP. Pour nous, la gestion dépasse l’ERP.”

° Cela va donc très loin…

«Oui, le potentiel est énorme. Aux entreprises technologiques, par exemple, un outil comme EmployeeXM for IT de Qualtrics propose aux salariés, via une annuelle ou trimestrielle, de s’exprimer sur leur relation et leur expérience avec les outils existants et les services que leur organisation propose. Les réponses permettent aux équipes IT et HR d’identifier où se trouvent les écarts entre perception et expérience, et les sujets à prioriser.

Une entreprise centrée sur le client

«Autre fonctionnalité proposée par la plateforme : la remontée en temps réel de données concernant les relations des collaborateurs avec le support IT de leur entreprise, pour s’assurer qu’il répond aux véritables besoins. Enfin, les CIO, voire les IT Managers, peuvent utiliser l’outil pour déployer des études et rassembler les points de vue des employés au travers de questionnaires d’identification des besoins. Cela leur permet, par exemple, de développer des appels d’offre adaptés ou d’améliorer des solutions ou services proposés par l’entreprise. Des API permettent de travailler avec d’autres éditeurs tels que Freshdesk, JIRA, Salesforce ou ServiceNow.»

° La crise sanitaire que nous traversons modifie-t-elle l’ordre des priorités ? La résilience, en particulier, n’est-elle pas plus sensible aujourd’hui ?

«Pour gérer la complexité tout en restant résilient en 2020, il importe de créer une entreprise centrée sur le client. Les entreprises doivent être capables de fournir des produits de haute qualité en un temps record et, dans le même temps, répondre aux objectifs de durabilité; développer des relations avec les fournisseurs et sous-traitants; prévoir la demande des produits et ressources; réduire les risques et adopter rapidement les nouvelles technologies sans interrompre l’activité. De là, l’importance des services de supply chain chargés de répondre à toutes ces exigences, même dans ce contexte de pandémie mondiale. La supply chain, on n’insistera jamais assez sur le sujet, est un facteur important de résilience

SAP , le formidable succès

° Tant de ressources, c’est à s’y perdre ! Comment, aujourdhui, s’organise SAP ?

«SAP est aujourd’hui organisé autour de six principaux secteurs de produits : SAP Customer Experience, S/4HANA, SuccessFactors, Intelligent Spend (SAP Ariba, Fieldglass et Concur), HANA et Analytics, et Qualtrics. Quant à la plateforme SAP Cloud, elle sert de plateforme technologique sous-jacente pour tous ces domaines.

«Dans cette organisation, SAP S/4HANA est un pilier stratégique, avec, au niveau mondial, 500 références supplémentaires à la liste des clients au cours du deuxième trimestre 2020, soit une augmentation de 22 % par rapport à l’année précédente. SAP S/4HANA compte désormais plus de 14 600 clients, dont environ 7 400 sont en ligne. C’est un formidable succès.»

Maintenir pour encourager la transition

° Avant de parler de migration, considérons la transition. Pour la plupart des organisations, l’étape la plus sensible ne tient-elle pas à la transition qui suit le choix ?

«Nous savons qu’au cours de cette transition, nos clients ne doivent pas sacrifier la stabilité au profit de l’innovation, surtout durant une période de changements accélérés. C’est pourquoi nous nous engageons à proposer des innovations pour SAP S/4HANA, notre produit phare, par le biais de mises à jour et ce, pendant au moins vingt ans. Les clients disposeront donc de cette infrastructure sécurisée, assurant une innovation continue sur laquelle ils peuvent compter pour obtenir de la valeur ajoutée.

«Grâce à la collaboration avec ses clients, ses groupes d’utilisateurs et ses partenaires, ainsi que d’autres parties prenantes du secteur, SAP s’engage donc à fournir SAP S/4HANA jusqu’en 2040 et prolonge la maintenance de SAP Business Suite 7. Et pour R/3, le support est maintenu jusqu’en 2027 ! Ce faisant, nous voulons rassurer.»

° Tout SAP, alors, sera dans le cloud ?

«Pas nécessairement, même si le cloud s’inscrit dans une tendance lourde. La suite SAP Cloud Platform est une combinaison ouverte d’applications, d’outils, de scénarii d’intégration et de produits qui fonctionnent ensemble de manière cohérente, qu’ils soient SAP, non SAP, on-premise, dans le cloud ou hyperscaler. Elle permet aux entreprises de numériser leurs processus de bout en bout et de rendre l’organisation plus connectée et intelligente, avec des API et des intégrations pré-packagées de SAP dès leur sortie, fournissant un contenu défini et réduisant les temps de développement.

Avec les grands hyperscalers

«En zone BeLux, 95% des clients PME dans le cloud privilégient un déploiement avec l’un des trois grands ‘hyperscalers ‘américains, AWS, Microsoft Azure ou Google Cloud Platform. En Europe, Azure tire davantage son épingle du jeu, alors que c’est AWS aux Etats-Unis.»

° Pourquoi le cloud public ?

«S/4HANA en mode cloud public offre une voie plus calme vers la transformation de l’ERP que certaines options et une migration plus aisée depuis un ancien système SAP. Dans ce modèle, une maison mère peut garder sa configuration actuelle tandis que les filiales, les bureaux régionaux ou les centres de distribution utiliseront S/4HANA Public Cloud. Les données peuvent passer d’un système à l’autre via des outils tels que les API, l’orchestrateur de process de SAP (sur site) ou SAP Cloud Platform Integration (middleware cloud).»

Le cloud public pour aborder d’autres dimensions

° On le voit, la pandémie de COVID-19 et le passage au travail à distance et la vidéoconférence accélèrent le passage au cloud. Est-ce vrai, aussi, pour SAP ?

«Incontestablement. Les entreprises voient de plus en plus le cloud comme un moteur de transformation numérique ainsi qu’une technologie qui améliore la continuité des activités. Le travail étant obligé de se faire à distance, les tâches sont en grande partie effectuées sur l’infrastructure du cloud. Des outils de collaboration tels que Microsoft Teams ou Google Meet sont devenus des rouages de l’écosystème du cloud des entreprises. Le cloud public est aussi un bon moyen pour aborder l’analyse, l’intelligence artificielle ou l’internet des objets -avec nos solution ou d’autres issues des hyperscalers.

«Le succès de SAP S/4HANA dans le cloud ne s’explique pas autrement. Interrogés, nos clients mentionnent tous sa capacité à agréger les données d’environnements très hétérogènes, internes à SAP et externes, afin de piloter leurs opérations en live, c’est-à-dire prendre des décisions en fonction des données disponibles à un moment T sans attente. Tout se tient !»

 

 

SAP Now Live, à partir du 22 octobre. Pourquoi participer ?

> L’entreprise numérique en 2021, échangez avec les experts – Écoutez et participez aux 6 tables rondes qui vous guideront à travers des temps incertains. Quelles sont les priorités 2021 pour le marketing et les ventes, les ressources humaines, les finances et la chaîne d’approvisionnement ? Comment les chefs d’entreprise et les CIO devraient-ils décider de leur stratégie numérique pour les mois à venir ? Et comment contrôler les coûts de l’environnement SAP ?

> Des retours d’expérience, les clients SAP s’expriment – Lors de l’événement de lancement le 22 octobre, les clients SAP partageront leurs idées sur leurs projets de numérisation passés, présents et futurs. Découvrez de nouvelles informations, posez toutes vos questions et voyez comment d’autres entreprises réorientent leurs activités numériquement.

> 8 semaines de contenu Premium – Chaque semaine, à partir du 26 octobre, des webinaires en ligne et des événements virtuels premium pour votre secteur d’activité vous seront proposés, présentés par nos partenaires et SAP.

Ces articles parlent de "Data Intelligence"

Analysis, BI, Prediction, Planning, Boardroom

Follow this Topic

Sommaire
SAP sur tous les fronts. Une rentrée offensive
Titre
SAP sur tous les fronts. Une rentrée offensive
Description
A quelques jours de SAP Now Live, Stijn De Beuckelaer, Managing Director, SAP BeLux, positionne son entreprise sur le marché de la transformation digitale.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo