Pression sur les dividendes numériques !

Jan 3, 2023 | Data Center | 0 commentaires

Une enquête Gartner menée auprès de plus de 2 200 CIO révèle quatre façons de générer des dividendes numériques et de démontrer l’impact financier des investissements technologiques.

« La pression sur les CIO pour fournir des dividendes numériques n’a jamais été aussi forte ! Dirigeants et conseils d’administration attendent un retour sur investissement au-delà de ce qui était auparavant possible », constate Daniel Sanchez-Reina, VP Analyst, Gartner. Mais comment faire quand, nous apprend Gartner à l’issue de l’étude « 2023 CIO and Technology Executive Agenda: 4 Actions to Deliver Digital Dividends », 94 % des organisations ont du mal à développer une vision du changement numérique

Une triple pression économique, des talents rares et coûteux et des problèmes d’approvisionnement permanents renforcent le désir et l’urgence de réaliser le délai de valorisation. D’un autre côté, des CIO sceptiques. Leurs budgets informatiques ne devraient pas augmenter de plus de 4,4 % en moyenne… ce qui est inférieur au taux d’inflation mondial prévu. Dilemme !

Prioriser les bonnes initiatives numériques

Dans la EMEA, les répondants à l’enquête ont classé les objectifs de leurs dirigeants en matière d’investissement dans la technologie numérique au cours des deux dernières années. Les deux principaux objectifs étaient d’améliorer l’excellence opérationnelle (53 %) et d’améliorer l’expérience client ou citoyen (44 %). En comparaison, seulement 29 % ont cité la croissance des revenus comme objectif principal. Et 22 % ont cité l’amélioration de la rentabilité.

« Dans l’ensemble, les CIO doivent donner la priorité aux initiatives numériques ayant un impact sur la croissance et sur le marché, estime Daniel Sanchez-Reina. Pour certains CIO, cela signifie sortir de leur zone de confort d’automatisation du back-office interne pour se concentrer davantage sur les initiatives destinées aux clients ou aux électeurs. »

En outre, l’enquête a révélé que les priorités commerciales des CIO de la EMEA pour 2023 sont la croissance et la transformation numérique. Les principaux domaines d’augmentation des dépenses des CIO en 2023 sont la cybersécurité et la sécurité de l’information (70 %), l’informatique décisionnelle/l’analyse de données (53 %) et les plateformes cloud (48 %). Cependant, seulement 34 % augmentent leurs investissements dans l’intelligence artificielle (IA) et 24 % dans l’hyperautomatisation.

Créer une hiérarchie de métriques

L’enquête a révélé que 94 % des organisations de l’EMEA ont du mal à développer une vision du changement numérique, souvent en raison d’attentes concurrentes de la part de différentes parties prenantes. « Nous avons le directeur du marketing, le directeur des ventes, le directeur financier et d’autres cadres de niveau C qui se font concurrence pour mener à bien leur transformation numérique, et cela consomme les ressources du CIO car il n’y a pas de stratégie numérique unifiée », regrette Daniel Sanchez- Reinea.

Le principal inconvénient de ce manque de vision numérique est l’inexistence d’un objectif métier commun et quantifié à l’ensemble de l’organisation. « Par exemple, chaque unité commerciale mène ses propres initiatives pour améliorer l’expérience client, mais elles ne sont pas alignées sur un résultat commercial commun, comme l’augmentation des ventes d’un certain objectif », constate Daniel Sanchez-Reina. La solution est que chaque unité commerciale ait sa propre métrique qui contribue au même résultat commercial.

Apporter des talents informatiques à une équipe de fusion dirigée par l’entreprise

Alors que l’engagement stratégique des chefs d’unité commerciale est nécessaire pour accélérer les initiatives numériques, l’enquête a révélé que le lourd fardeau de la livraison numérique n’est toujours pas exécuté de manière égale entre les départements informatiques et commerciaux. Par exemple, seuls 32 % des CIO de la EMEA ont déclaré que les fonctions commerciales participent à des équipes d’exécution numérique agiles.

« La dépendance excessive à l’égard du personnel informatique pour la livraison numérique reflète un état d’esprit traditionnel, qui peut entraver l’agilité, note Daniel Sanchez-Reina. Les CIO de la EMEA doivent adopter la livraison numérique démocratisée dès la conception pour accélérer le retour sur investissement. Équiper et responsabiliser les personnes extérieures à l’informatique -en particulier les technologues d’entreprise- pour créer des capacités, des actifs et des canaux numérisés peut aider à atteindre plus rapidement les objectifs commerciaux. »

Le prêt de personnel informatique à des équipes de fusion qui combinent des experts commerciaux, des technologues commerciaux et du personnel informatique catalysera une équipe qui se concentre sur l’obtention de résultats commerciaux numériques, tout en ouvrant la voie à la réciprocité, comme l’intégration d’experts en la matière de l’entreprise dans une équipe fusionnée.

Réduisez le manque de talents avec des ressources non conventionnelles

De nombreux CIO continuent de lutter pour embaucher et retenir les talents informatiques afin d’accélérer les initiatives numériques. Cependant, l’enquête a identifié de nombreuses sources de talents technologiques inexploitées. Par exemple, seulement 12 % des entreprises de la EMEA utilisent des étudiants -par le biais de stages et de relations avec les écoles- pour aider à développer des capacités technologiques et seulement 24 % utilisent des travailleurs à la demande.

« La pénurie de talents est l’un des plus grands obstacles au numérique », conclut Daniel Sanchez-Reina. Les CIO sont souvent limités par des politiques liées aux fournisseurs privilégiés ou aux contrats de travail. Ils doivent souligner à la direction des affaires et des ressources humaines que l’engagement de sources de talents non conventionnelles peut aider à accélérer la réalisation des dividendes numériques.

.