«Technology for People», la révolution qui ne dit pas son nom

par | Avr 6, 2017 | Expérience | 0 commentaires

 

Technology for People. A tous les échelons organisationnels, les entreprises ont l’humain en commun. Et c’est précisément l’humain que Accenture met en avant dans son rapport TechVision 2017.

«Parce que la technologie transforme notre façon de travailler et de vivre, elle soulève d’importantes questions sociétales et crée de nouvelles opportunités, affirme Thomas Musiolik, Technology Lead, Accenture Luxembourg. Au final, les changements qui impacteront nos vies dépendent des hommes, et nous sommes convaincus que les dirigeants, réactifs et responsables, s’assureront de l’impact positif de ces nouvelles technologies.»

La précédente édition du TechVision nous avait déjà donné le ton, faisant le constat que le changement est devenu la norme. Et que, une fois qu’elles auront dépassé l’effet de surprise, les entreprises devront apprivoiser cette révolution digitale, développer de nouveaux produits, de nouveaux modèles d’entreprise, de nouvelles compétences et des façons de travailler plus agiles. Un pas de plus cette année. Accenture avance une nouvelle réflexion : «Technology for People». Et invite les dirigeants économiques et technologiques à concevoir et utiliser la technologie pour augmenter et amplifier les capacités humaines. Le rapport indique que nous commençons à voir émerger des technologies faites pour les hommes et par les hommes, c’est-à-dire des technologies qui anticipent nos besoins et nous offrent des expériences hyper-personnalisées.

«Alors que la technologie devient de plus en plus sophistiquée, c’est nous qui prenons les commandes du changement. Nous utilisons la technologie pour évoluer nous-mêmes. C’est une étape majeure, analyse Thomas Musiolik. Ce n’est plus à l’humain de s’adapter à la technologie, mais bien à la technologie de s’adapter à nous. Chaque fois qu’une expérience est personnalisée ou que la technologie anticipe nos besoins, nous pilotons la réalisation de nos désirs.»

Pour ce rapport, Accenture a interrogé plus de 5 400 cadres dirigeants (métiers et informatiques) dans le monde. Près de 9 répondants sur 10 (86%) indiquent que si les technologies individuelles progressent rapidement, c’est leur effet multiplicateur qui crée de véritables innovations. L’étude TechVision 2017 montre comment, grâce aux progrès de l’intelligence artificielle, de l’Internet des objets et du big data, nous pouvons désormais concevoir des technologies proches de la pensée humaine, capables d’anticiper nos désirs et nos besoins.

«La révolution digitale dont nous faisons partie ne prépare pas un avenir dystopique et froid de robots contrôlant le monde, entend rassurer Thomas Musiolik. Au contraire, elle ouvre une ère d’émancipation des humains, une ère où nous concevons une technologie qui s’adapte aux personnes et où nous prenons les commandes de notre propre destin.»

Fini le temps où nous espérions que de nouvelles innovations fassent évoluer les choses. Aujourd’hui, nous construisons le monde pour répondre à nos besoins, démontre Accenture. En entreprise, nous collaborons avec l’intelligence artificielle et les machines pour gagner en efficacité. Rhizabot, par exemple, simplifie l’analyse commerciale en écoutant une question en langage naturel puis en la traduisant en requête applicable sur plusieurs ensembles de données. Nous utilisons des technologies avancées de communication et de collaboration pour travailler avec des collègues, humains ou non, à l’autre bout de la planète sans même les avoir rencontrés. Des entreprises s’allient avec leurs concurrents pour créer de nouvelles structures, en utilisant les technologies de plateforme. Philips et Qualcomm Life coopèrent ainsi pour développer une offre commune de santé connectée, illustre encore Accenture.

«Dans un monde en pleine évolution à tous les niveaux, être leader ne se limite pas à l’intégration de nouvelles technologies. Il s’agit de trouver sa place dans la prochaine évolution sociétale en responsabilisant toutes les personnes, vos clients comme vos collaborateurs, et en devenant un partenaire intégré dans la vie de tous les jours… Le monde va continuer d’évoluer, mais les entreprises leaders qui adoptent cette vision de la primauté de l’humain en récolteront les fruits à tous les niveaux, conclut Thomas Musiolik. Dans tous les secteurs, à tous les échelons organisationnels, ce que toutes les entreprises ont en commun est l’humain.»

 

L’IA, UNE NOUVELLE I-DENTITÉ

L’expérience avant tout  – 79% des personnes interrogées considèrent que l’IA révolutionnera la façon dont les entreprises collectent l’information et interagissent avec leurs clients. Bien plus qu’un simple outil de fond pour l’entreprise, elle endosse des rôles toujours plus sophistiqués au sein des interfaces technologiques. De la conduite autonome des véhicules exploitant la vision par ordinateur aux traductions simultanées rendues possibles par l’apprentissage automatique, l’IA permet à chaque interface d’être à la fois simple et intelligente, tout en suscitant des attentes élevées vis-à-vis des futurs systèmes interactifs. Elle sera le nouveau visage de votre marque et deviendra un facteur de différenciation essentiel ainsi qu’une compétence cruciale pour l’investissement et la stratégie au niveau des cadres dirigeants.

LES ÉCOSYSTÈMES, CES SUPER-PUISSANCES

Libérer le pouvoir du «Nous» – 80% des cadres interrogés pensent que les entreprises doivent non seulement comprendre la situation actuelle de leurs utilisateurs mais aussi la direction qu’ils souhaitent prendre, et mettre la technologie au service de ces projets. Les entreprises intègrent de plus en plus leurs fonctionnalités métier dans les services et les plateformes de leurs prestataires. Mais plutôt que de les considérer comme des partenariats figés, les dirigeants les plus innovants s’appuient sur ces relations pour renforcer leur position dans les nouveaux écosystèmes. Une position qui sera essentielle lors de leurs prochaines vagues de croissance stratégique. Ainsi, ils mettent au point de nouvelles chaînes de valeur à même de transformer leurs entreprises, leurs produits, et le marché lui-même.

LA SYNERGIE DES TALENTS

Réinventer l’agilité de vos équipes – Le travail du futur est déjà là. Plus d’un quart (27%) des cadres interrogés indiquent que les écosystèmes numériques transforment déjà l’activité de leur entreprise et leur manière de créer de la valeur. Appuyés par l’apparition de nombreuses plateformes de travail à la demande et de solutions de gestion du travail en ligne, les organisations et modèles traditionnels se transforment en «marchés des talents». L’entreprise à la demande qui pourra en résulter sera dès lors la clé de voûte d’une innovation rapide et des adaptations organisationnelles dont les entreprises auront besoin pour devenir des entreprises réellement digitales, générant ainsi le plus grand changement économique depuis la révolution industrielle.

LA TECHNOLOGIE CONCUE POUR L’HOMME

Insuffler de nouveaux comportements – Et si la technologie s’adaptait à vous ? Le nouvel horizon en matière d’expérience digitale est une technologie spécialement conçue pour s’adapter aux comportements individuels. Les leaders dans le digital ont compris qu’avec une technologie qui tend vers une coopération efficace entre humains et machines, prendre en compte les comportements individuels humains optimise non seulement la qualité de l’expérience, mais aussi l’efficacité des solutions technologiques. Ce changement transforme les «relations personnalisées» traditionnelles en quelque chose de beaucoup plus précieux : des partenariats. Concrètement, 85% des cadres interrogés prévoient d’augmenter l’utilisation par leur entreprise de travailleurs indépendants au cours de l’année prochaine.

DES TERRITOIRES À EXPLORER

Créer de nouveaux marchés, définir de nouvelles normes – 74% des cadres interrogés indiquent que leur entreprise prend pied dans des secteurs numériques entièrement nouveaux et encore à définir. Ce qui veut dire qu’elles ne se contentent pas de créer de nouveaux produits et services, elles créent de nouveaux secteurs d’activité liés au digital. Depuis les normes technologiques jusqu’aux questions éthiques en passant par les mandats gouvernementaux, dans une économie digitale basée sur les écosystèmes, une chose est claire : il reste un grand nombre de règles à établir. Pour être à la hauteur de leurs ambitions en matière de digital, les entreprises doivent assumer un rôle de leadership afin de contribuer à mettre en place les nouvelles règles du jeu. Celles qui prendront de l’avance à ce moment-là pourront se positionner au cœur de leur nouvel écosystème, tandis que les autres risquent d’accuser un retard préjudiciable.

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

Sommaire
«Technology for People», la révolution qui ne dit pas son nom
Titre
«Technology for People», la révolution qui ne dit pas son nom
Description
Dans tous les secteurs, à tous les échelons organisationnels, ce que toutes les entreprises ont en commun est l’humain. Et c'est précisément l'humain que Accenture met en avant dans son rapport TechVision 2017.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo