Près d’une PME sur cinq dans le monde (18%) se trouve exposée à des sécuritaires majeurs puisqu’elles utilisent toujours après l’arrêt du support de ce système d’exploitation par .

Selon , qui a sondé le marché (5000 entreprises aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Espagne, en Australie et au Brésil) au cours des trois derniers mois, les entreprises utilisent toujours l’ancien OS de Microsoft en dépit des considérations sécuritaires. Des millions d’ de malwares ciblent en effet les entreprises tous les mois, et les cybercriminels tentent de voler les données confidentielles en profitant des vulnérabilités du système.

Depuis le 8 avril dernier, date de la fin du support technique, les entreprises qui continuent de fonctionner sous Windows XP sont davantage vulnérables aux cyber-attaques. En effet, les utilisateurs de ce système d’exploitation ne reçoivent plus de nouvelles mises à jour ni de correctifs de et ne peuvent plus bénéficier ni d’options d’assistance gratuite ou payante, ni de mises à jour des contenus techniques disponibles en ligne.

“Quelques semaines après l’annonce de la fin du support, la détection d’une nouvelle faille 0-day d’Internet Explorer a constitué une nouvelle menace, permanente pour les utilisateurs XP, commente l’éditeur. Puis, Microsoft a finalement publié un patch correctif, également disponible pour les utilisateurs de Windows XP. Cependant, il s’agissait d’une exception et les entreprises ne devraient pas croire que cela se reproduira, la migration depuis XP reste indispensable…»

L’ de Bitdefender révèle aussi que 53,4% des entreprises ont migré vers le système plus sécurisé Windows 7 Professionnal. Seul un faible pourcentage des PME interrogées utilise d’autres versions telles que Windows 7 Home Premium, Windows 7 Ultimate ou Windows 8.1 Pro, alors qu’une petite partie a installé des produits dédiés aux serveurs.
L’entreprise la plus ciblée au moment de l’étude était une société de web marketing qui a fait face à près de 800 millions attaques de malwares.

Parmi les autres entreprises les plus ciblées par des attaques de malwares, on dénombre une société américaine de métallurgie, une entreprise de services logistiques basée au Royaume-Uni, un collège d’architectes en Espagne, une société de vente au détail en Irlande et un magasin australien de fruits et légumes.
En France, les tentatives de piratage les plus récentes ont concerné une société d’horlogerie, une entreprise de produits chimiques et une entreprise de recherche en biotechnologie.

Sommaire
Titre
18% des PME utilisent toujours Windows XP...
Description
Près d’une PME sur cinq dans le monde (18%) se trouve exposée à des risques sécuritaires majeurs puisqu’elles utilisent toujours Windows XP après l’arrêt du support de ce système d’exploitation par Microsoft.
Auteur