Le conditionnel reste de mise. Selon The Register, le prochain européen d’AWS, leader mondial des services IaaS avec 40% de parts de marché, pourrait être implanté en… !

Après l’Irlande, l’Allemagne. Puis dans d’autres grands pays où les législations sont les plus strictes en matière de , analyse IDC. L’idée? Répondre aux attentes des utilisateurs en matière de localisation des données -un critère qui a pris de l’importance depuis l’affaire Snowden.

Les grands prestataires sont bien conscients qu’il leur faut se rapprocher de leurs . Sur le marché du SaaS, par exemple, Salesforce.com s’y est résolu et ouvrira ainsi un data center en France en 2015 -une nécessité.

En effet, selon une récente citée par The Reg, la localisation des données sur le territoire est un paramètre important pour 32% des professionnels allemands de l’IT. Au Royaume-Uni et en France, cette part est de respectivement 24% et 23%.

Certes, ce n’est pas le seul critère. Comme le note Gartner, la localisation physique n’est qu’un des critères. Pour le cabinet, la localisation des données est en réalité de quatre formes: physique, logique, légale et politique. Pour faire son choix, une entreprise doit arbitrer entre ces quatre catégories.

pourra aussi mettre en avant de meilleurs temps de latence aux utilisateurs allemands et à leurs voisins d’Europe centrale. Ce qui fait dire à certains analystes que la France -troisième marché européen pour en matière d’IaaS- pourrait être la prochaine étape.

Sommaire
Titre
Amazon pourrait installer un data center en Allemagne...
Description
Selon The Register, le prochain data center européen d’AWS, leader mondial des services IaaS avec 40% de parts de marché, pourrait être implanté en... Allemagne!