L’ est une réalité : 48% des européens affirment perdre plus de 10 minutes par jour à attendre qu’une application réponde, selon Nimble Storage.

L’App-data gap, qui chiffre les retards dans la propagation et le rafraichissement des données des applications, devient un véritable problème. Une mondiale d’ pour , en révèle l’ampleur : plus de 40% des répondants évitent d’utiliser certaines applications au travail parce qu’elles fonctionnent trop lentement. 48% des répondants en Europe affirment perdre plus de 10 minutes par jour en attendant qu’une application réponde.

Qui plus est, nous devenons de plus en plus impatients : si 50% des interrogés affirment être moins tolérants aux retards qu’ils ne l’étaient il y a cinq ans, 77% des affirment qu’une performance d’application sous-optimale affecte leur capacité à donner le meilleur d’eux-mêmes. La moitié des interrogés disent avoir arrêté d’utiliser une application parce qu’elle fonctionnait trop lentement, soit beaucoup plus que les utilisateurs des autres tranches d’âge.

Selon Nimble, qui s’appuie sur une autre étude qui analyse plus de 12 000 cas documentés de problèmes d’app-data gap au sein de la base de 7 500 de ses clients, 54% des problèmes sont indépendants du stockage. La majorité d’entre eux résulte de problèmes de configuration (28%), d’interopérabilité (11%), d’absence des best practices non liées au stockage et impactant la performance (8%). Dans 7% des cas, il s’agit de problèmes d’hôte, de calcul ou de VM. Parmi les 46% de problèmes de stockage détectés, matériel et logiciel, l’assistance pour une mise à jour logicielle et la régression de performance sont les plus courants.

Sommaire
App-data gap : 10 minutes d'attente, voire plus
Titre
App-data gap : 10 minutes d'attente, voire plus
Description
L'App-data gap est une réalité : 48% des européens affirment perdre plus de 10 minutes par jour à attendre qu’une application réponde, selon Nimble Storage.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo