Sous l’effet du , de la mobilité et des objets connectés, le monde est en profonde mutation. Le , en l’occurrence, abreuve toute l’entreprise d’un flot de données continu. Véritable outil de pilotage, le combiné aux data analytics impose de repenser les modi operandi et les services. Appliqué aux auditeurs internes, il s’agit surtout d’une opportunité de se concentrer sur l’analyse, la critique et la compréhension des données plutôt que sur leur production. Entre compétences humaines et performances technologiques, l’ interne entame sa mue. Invité à la première conférence-déjeuner de l’année 2016 de l’Institute of Internal Auditors Luxembourg (), , directeur chez PwC Luxembourg, a présenté ce changement de paradigme ce lundi 29 février.

A l’instar de toute l’entreprise, l’audit interne est profondément marqué par la transformation digitale et notamment par le big data. Ce dernier se traduit par une information exhaustive sur chaque événement. Encore peu utilisé par les professionnels du chiffre au Luxembourg, il représente pourtant l’avenir de la profession. «Si le big data est sur toutes les lèvres, personne ne sait trop quoi en faire, indique , futur président de l’IIA Luxembourg. Le data analytics permet véritablement d’élever l’audit interne.»

Source de valeur ajoutée pour les professionnels du chiffre, le big data fait la part belle au qualitatif, reléguant les tâches de collecte et de production de données aux soins de la machine. Ce qui devrait occuper l’auditeur interne n’est plus tant de réaliser des calculs que de les analyser, les expliquer et en tirer les conclusions qui permettront aux hautes instances de prendre des décisions de positionnement, de stratégie, etc. «Le big data permet aux auditeurs internes de se concentrer sur l’analyse et l’interprétation des données plutôt que sur leur production. C’est un véritable changement de paradigme qui rime avec valeur ajoutée plaçant l’auditeur au rang de détenteur de la vérité financière de la société», remarque Sami El Euch, directeur chez .

Au-delà des outils informatiques adéquats pour traiter le big data, il est impératif de former les auditeurs internes pour gérer la structure de l’information car l’agrégation d’un tel volume nécessite une homogénéité dans la présentation de ces données.

Seule une transformation organisationnelle à la faveur des technologies permettra à l’entreprise de s’inscrire dans le temps. Et l’auditeur, en favorisant l’analyse stratégique, est la clé de voûte de ce virage.

«D’ici 2020, les données seront utilisées pour réinventer, digitaliser ou éliminer 80% des processus et des produits qui étaient en place une décennie plus tôt», conclut Sami El Euch.

 

Institute of Internal Auditors Luxembourg, 550 membres au Luxembourg !

L’Institute of Internal Auditors Luxembourg -en abréviation “IIA Luxembourg”- a été créé le 1 juillet 1996 et compte à ce jour plus de 550 membres représentant plus de 120 sociétés, tous secteurs confondus, de la place luxembourgeoise.

IIA Luxembourg est affilié à l’IIA (The Institute of Internal Auditors), organisme fédérateur, à vocation mondiale, dont le siège sociale est à Altamonte Springs en Floride. Etabli en 1941, The Institute of Internal Auditors est le moteur de la recherche au niveau de la profession de l’Audit Interne et promoteur du Code d’Ethique et des Normes pour la pratique de la profession.

Le réseau mondial affilié à “The Institute of Internal Auditors” associe plus de 180.000 membres dans 170 pays.

IIA Luxembourg est également membre de l’Union Francophone de l’Audit Interne (UFAI) et de la Confédération Européenne des Instituts d’Audit Interne (ECIIA)

Sommaire
Le big data pousse l’audit interne à opére sa mue
Titre
Le big data pousse l’audit interne à opére sa mue
Description
Entre compétences humaines et performances technologiques, l’audit interne entame sa mue... poussé par le big data !
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo