Fin du le 14 juillet 2015… après plus de douze ans! incite ses clients à migrer vers Windows Server 2012, mais surtout dans le cloud avec Windows .

A compter du 14 juillet 2015, Microsoft ne proposera plus de mises à jour de , de support ni de mises à jour techniques pour . Ce qui signifie aucune mise à jour développée ou publiée au-delà de cette date. Et, par là, risques réels de non-conformité ou du manque de conformité avec les standards et les réglementations en vigueur. Sans compter un affaiblissement de la sécurité lié à la vulnérabilité des instances physiques et virtuelles de .

Une aubaine pour les partenaires de l’éditeur américain. De fait, le compte-à-rebours a commencé. Si le data center est important, il est peu probable que l’entreprise dispose deressources internes suffisantes pour gérer la en temps et en heureon estime à 5 jours hommes le temps de migration d’un serveur «à la main». Reporté à des dizaines, voire des centaines, il est grand temps…

Partenaire majeur de Microsoft, promeut son service de migration destiné à accompagner les entreprises pas à pas: de l’audit à l’établissement d’un calendrier de migration en passant par l’évaluation du parc applicatif susceptible de migrer.

Le constructeur de PC dispose d’une batterie d’outils: méthodologie, conseils et… la technologie ChangeBASE. Ce dernier outil analyse automatiquement les applications des clients, à l’aune de leur capacité à migrer dans un nouvel environnement.

Enfin, même Cisco est sollicité. Dans le cadre de l’accord récemment conclu avec Microsoft pour la modernisation technologique des data centers, le spécialiste des réseaux a pour mission première de faire migrer les utilisateurs équipés de ses serveurs lame UCS sous Windows 2003 vers Windows 2012 R2.

Sommaire
Titre
Avez-vous songé à l'après-Windows Server 2003 ?
Description
Fin du support le 14 juillet 2015... après plus de douze ans! Microsoft incite ses clients à migrer vers Windows Server 2012, mais surtout dans le cloud avec Windows Azure.
Auteur