ICT Spring 2022

ICT Spring

DataQube, data centres modulaires économiques

Jan 19, 2022 | Data Center | 0 commentaires

A l’heure où les coûts de l’ s’envolent, DataQube propose de diviser par deux la consommation électrique de ses data centres modulaires

Les data centres modulaires sont dans l’air du temps. Le britannique DataQube l’a bien compris. Et de miser d’emblée sur l’économie : data centres déployés en interne ou en externe dans un délai de mois seulement, réduction de moitié du CO2, le tout pour la moitié du coût d’un système conventionnel !

Aujourd’hui à Luxembourg, où l’entreprise vient de sécuriser 26 millions EUR auprès de la société française de gestion d’investissement RGREEN INVEST, Philippe Rechsteiner, CFO, fait le point.

« Après trois ans de R&D, nous arrivons à point nommé. L’ consomme déjà 10% de l’électricité mondiale. Si nous ne changeons rien à la manière de construire les data centres, nos frôlerons les 50 % en 2030 !»

Le circuit court de la consommation numérique

Ce financement est significatif. GREEN INVEST a déjà investi plus de 800 millions EUR dans les infrastructures vertes et les énergies renouvelables. Pour ce groupe, il s’agit du premier investissement dans le secteur des centres de données…

DataQube mise sur différents vecteurs pour réduire l’empreinte écologique. Ainsi, l’industriel prône ce qu’il nomme le « circuit court de la consommation numérique ». Il s’agit d’installation de proximité, dans le concept du edge, mais moitié moins cher que les solutions edge sur des containers existants.

Ses solutions sont présentées dans des unités autonomes, évolutives et personnalisables, déployées aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. DataQube les assemble en fonction des besoins du client. Celles-ci reposent sur des technologies reconnues -de ABB à Schneider; de Cisco à Vertiv. « En somme, nous installons le meilleur de la technologie à la périphérie du réseau, là où les infrastructures de centres de données conventionnelles ne sont ni réalisables, ni pratiques. Le système prend également en charge une gamme d’ de refroidissement, y compris la technologie de refroidissement immersif, qui élimine le besoin d’unités de climatisation encombrantes et prolonge la longévité des équipements/composants. De base, nos systèmes sont crédités d’un PUE ( Usage Efficiency) de 1,35… mais on peut atteindre 1,10 en mixant les modes de refroidissement !»

De nouveaux standards pour l’industrie

DataQube s’adresse aussi bien aux grandes entreprises, les exploitants de data centres ou les télécoms soucieux de déployer de la puissance de calcul au pied de leurs antennes. « On opère sur les deux domaines qui coûtent le plus : le data centre et le transport de données. Ce dernier représente à lui seul un tiers de l’électricité consommée par Internet !»

DataQube affirme que son offre a la charge informatique la plus importante par mètre carré. Et jusqu’à 50 % de CAPEX en moins que les systèmes de centres de données edge basés sur des containers. Sa solution intègre également plusieurs de refroidissement par air ou par liquide, ce qui améliore sensiblement la performance énergétique. « En réduisant drastiquement l’empreinte au sol, le nombre de composants et le CAPEX, nous pensons établir de nouveaux standards pour l’industrie. En ce sens, nous sommes un véritable game changer !»

Un data centre en mois !

A l’instar de briques que l’on agence librement, les modules de DataQube peuvent prendre n’importe quelle forme pour être installés à l’intérieur de bâtiments existants. De même, en privilégiant le recyclage d’infrastructures urbaines délaissées, DataQube évite la construction d’une coque en béton, supprimant une autre source importante de CO2, de travaux et de nuisances. Les modules peuvent aussi être installés en extérieur. Sur un parking, par exemple. Derrière une boutique, en zones commerciales pour mieux répondre aux besoins des villes intelligentes. Voire éclatés sur différents étages d’un même immeuble…

En plus d’une consommation énergétique fortement réduite, DataQube peut livrer ses data centres en mois. Soit trois fois moins de temps que ses concurrents. «La fabrication en amont permet de diviser par deux les coûts. Cette solution low-cost rend possible l’avènement d’une consommation numérique locale. Les data centres sont désormais déployés au plus près des utilisateurs finaux. »

Avant le déploiement des réseaux 5G

Le moment est propice, RGREEN INVEST l’a bien compris. Les déploiements de la 5G, ainsi que l’IoT et l’apprentissage automatique devraient accélérer les innovations révolutionnaires. Ils étendront aussi le déploiement de technologies autonomes, notamment les UAV (Unmanned Aerial Vehicle), les réseaux de transport partagés et la robotique

Mais avant, des révisions du réseau et des actualisations du câblage sont nécessaires. En effet, les données en constante évolution générées en conséquence devront être traitées aussi près que possible de la source. La question de la  latence n’a jamais été aussi sensible. Les infrastructures de centres de données dans leur format actuel ne sont pas en mesure d’atteindre cet objectif

La commercialisation a débuté. Elle se fera depuis Luxembourg. Les premiers marchés visés sont, hormis la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France; des accords devraient être bientôt signés avec des agents sur les marchés nord-américains et asiatiques.