Plus de 500 millions d’utilisateurs actifs! Lorsque le 1er avril 2004, le service de (nom de projet: «Caribou») est lancé, se démarque de la concurrence -emmenée par Yahoo, AOL et Microsoft- par 1 Go de stockage contre quelques Mo pour les autres.

Avec, respectivement, leurs 2 Mo et 4 Mo, Hotmail et Yahoo! Mail font piètre figure, permettant à l’époque de n’archiver que quelques messages avec des pièces jointes sur leurs serveurs. Il était alors recommandé de tout transférer sur son ordinateur, dans des logiciels de messagerie comme Outlook ou Apple Mail. Un différenciateur majeur. Google, ensuite, n’a jamais cessé d’augmenter la capacité de stockage -pour atteindre 15 Go aujourd’hui.

Avec , Google veut être aussi fiable et réactif que les logiciels de messagerie. Les nouveaux messages s’affichent dans la boîte de réception sans que l’on soit obligé de recharger la page. Ils sont présentés sous forme de conversations bien ordonnées. Point fort, le moteur de recherche: il retrouve n’importe quel message dans une tonne de e-mails!a première version de Gmail, en 2004.

Gmail a aussi été précurseur pour la qualité de son filtre anti-spam. Les filtres de détection mis en place par Google lui permettent de loger les messages indésirables dans une boîte spéciale avec une étonnante précision. En 2013, Google a franchi une étape de plus en réorganisant les boîtes de réception pour mettre tous les e-mails promotionnels dans un onglet distinct.

Google a innové sur différents plans. C’est ainsi que Gmail a été lancé par un système d’invitation et de cooptation, qui a donné aux premiers utilisateurs un sentiment d’exclusivité. Pour Google, de fut un moyen de contrôler la montée en charge du service. Trois ans plus tard, le système est abandonné. Google considère alors que Gmail peut sortir de sa phase de test. Nous sommes en 2009. Mais le principe fera des émules: de nombreux sites reprendront pour leur lancement l’idée de la version beta et de la liste d’invitation -une marque de fabrique du Web 2.0.

En 2012, Gmail devient le plus important service de messagerie au monde. Il dépasse ses deux principaux rivaux, Hotmail et Yahoo! Mail; on estime qu’il totalise aujourd’hui 500 millions d’utilisateurs actifs. Pour riposter à Facebook dans le Web social, Google utilise Gmail comme une rampe de lancement pour d’autres services. On l’a vu dans la messagerie instantanée, avec l’intégration de Google Talk, devenu Hangouts. Et dans les réseaux sociaux, avec Buzz (en 2010) et Google+ (2011). Pour imposer son réseau social, un compte Google+ est créé automatiquement lors de l’inscription à Gmail. Bref, Gmail n’est plus qu’un simple service de messagerie -le noyau de son réseau de contacts et le versant privé de Google+