Dans le creux du de Gartner. Incroyable : le est clairement positionné dans le «gouffre des désillusions». Dans le langage , cela signifie une technologie montante qui n’a pas montré toutes ses capacités, en dépit de sa sur-médiatisation.

Mort-né ? Non. Pour Gartner, c’est juste une question de temps. Le cloud hybride sera dans le «Plateau of Productivity» dans deux ans, peut-être plus. Dans moins de cinq ans, assurément. L’analyse de Gartner peut étonner. Alors que , ou , pour ne citer qu’eux, font du cloud hybride une réalité commerciale, le cabinet d’analystes estime entre 10% à 15% le nombre de grandes entreprises ayant mis en place une stratégie de cloud hybride.

Une faible part d’entreprises exploiterait les mécanismes poussés de l’hybridation pour la , le placement de workloads et  le cloudbursting, par exemple. Dans les entreprises de taille plus réduite, ce taux passerait même à 10% si l’on en croit toujours le cabinet d’analystes. Dans les PME, cloud hybride rime surtout  avec disponibilité et récupération.

Gartner persiste et signe : les approches plus avancées manquent de maturité et souffrent d’une complexité significative en matière de configuration et de gestion opérationnelle»…

 

Sommaire
Le cloud hybride dans le «Through of Desillusionment» !
Titre
Le cloud hybride dans le «» !
Description
Dans le Hype Cycle for Emerging Technologies 2015 de Gartner, le cloud hybride est clairement positionné dans le «gouffre des désillusions»
Auteur