« ne peut se contenter d’être un simple fournisseur , comme Salesforce, ou un simple fournisseur à l’image d’Amazon! Nous devons absolument nous positionner sur les trois couches du cloud : l’, le et le

, le fondateur d’Oracle, ne mâche jamais ses mots. Encore moins aujourd’hui, maintenant qu’il vient de décider de prendre du recul… Il n’a pas cru au cloud. Résultat: Oracle a pris du retard. Mais c’était hier. Aujourd’hui, Oracle Cloud rencontre un succès grandissant: 62 millions d’utilisateurs supportés et 23 milliards de transactions quotidiennes; Oracle Cloud s’appuie sur 30 000 systèmes et 400 péta-octets de stockage répartis dans 19 data centers à travers le monde (bientôt 21, avec des sites supplémentaires prévus à Frankfort et Munich).

«Nous proposons plus de solutions SaaS que quiconque au monde! Et nous totalisons déjà 4257 clients SaaS, s’enthousiasme Larry Ellison. Ainsi, nous avons déjà vendu plus de Core HR, développé en interne -solution SaaS de gestion de ressources humaines- que quiconque au monde. Et nous proposons aussi une gestion des talents, issue elle d’un rachat et intégrée au Core RH.»

Et de poursuivre, chiffres à l’appui: «C’est avec l’expérience client que l’aventure SaaS a commencé. Sur cette première vague, Oracle propose le plus large portfolio du marché. Ainsi, en marketing, nous offrons 84 solutions dont 29 nouveautés, et dans le social, pour l’écoute des clients, comptez 49 produits, dont 36 nouveautés. Nous sommes leader sur l’expérience client SaaS, alors que nous arrivons à peine sur ce segment que Salesforce occupe depuis quinze ans!»

La troisième vague serait l’ERP en mode SaaS, sur lequel Oracle estime «être le premier à investir fortement depuis déjà deux ans pour proposer un ERP haut de gamme avec déjà 49 solutions, dont 44 nouveautés, sur la finance, le PPM et les achats.»

Sur ce type d’applications, qui peine à décoller (car elle implique de multiples processus et doit souvent prendre en compte un existant complexe), l’éditeur annonce tout de même 304 clients.

Dernier volet, l’EPM (Enterprise Performance Management) repose sur l’offre SaaS Hyperion Cloud, lancée il y a six mois. Elle compterait déjà plus de 150 clients, dont plus de 40 ont été mises en production en moins de 6 mois.

Grande spécialité de l’éditeur avec son catalogue applicatif, 70 solutions verticales sont déjà disponibles en mode SaaS (télécoms, santé, éducation, finances, distribution, hôtellerie, etc.).

Aujourd’hui, Oracle enrichit son offre avec six nouveaux services pour aider ses clients et ses partenaires à développer et à déployer de nouvelles applications, à étendre et à personnaliser les applications SaaS d’Oracle et à migrer leurs applications on-premise.


– Oracle Big Data Cloud: pour analyser et traiter d’énormes quantités de données en utilisant la technologie Hadoop au sein d’une infrastructure sécurisée, souple, infogérée et facile à utiliser, totalement intégrée avec les autres services Oracle Cloud;


– Oracle Mobile Cloud: pour commercialiser rapidement des applications mobiles professionnelles en s’appuyant sur une infrastructure mobile basée dans le cloud; 


– Oracle Integration Cloud: pour concevoir, déployer, surveiller et gérer rapidement des projets d’intégration de cloud à cloud ou de cloud à systèmes internes, ou on-premises, en s’appuyant sur une interface à la fois riche et intuitive accessible depuis un simple navigateur;


– Oracle Process Cloud: pour permettre aux utilisateurs en entreprise de concevoir, déployer, surveiller et optimiser des processus opérationnels afin d’améliorer l’efficacité, la souplesse et la productivité;


– Oracle Node.js Cloud: pour déployer facilement et rapidement des applications JavaScript ainsi que toutes les bibliothèques nécessaires sur une infrastructure Oracle Cloud à haute disponibilité et garantissant une évolutivité dynamique, dotée de tous les outils cloud nécessaires pour assurer en permanence l’intégration et le pilotage de ces applications; 


– Oracle Java SE Cloud: pour déployer rapidement des applications Java SE 7 ou 8 avec tous les frameworks et toutes les bibliothèques nécessaires sur une infrastructure Oracle Cloud à haute disponibilité et garantissant une évolutivité dynamique, dotée de tous les outils cloud nécessaires pour assurer en permanence l’intégration et le pilotage de ces applications.

 

 

Sommaire
Titre
Oracle vise la première place sur le marché du cloud
Description
Oracle enrichit son offre avec six nouveaux services Oracle Cloud Platform
Auteur