Préparez l’opérationnalité de l’ESG !

Jan 23, 2023 | Data Center | 0 commentaires

L’opérationnalisation de l’ESG est la prochaine étape de maturité pour le parcours de développement durable des organisations. Une évolution qui passera une infusion technologique de la dans chaque partie de l’organisation.

D’ici 2026, la performance ESG (Environnement – Social – Gouvernance) sera considérée comme l’un des trois principaux facteurs de décision pour les achats d’équipements IT. A cette même échéance, plus de 50 % des appels d’offres incluront des mesures concernant les émissions de carbone, l’utilisation des matériaux et les conditions de travail. Préparez-vous, conseille IDC. Préparez l’opérationnalité de l’ESG !

La est une préoccupation commerciale dominante dans tous les secteurs, alimentée par un examen plus approfondi de la part des parties prenantes, notamment les investisseurs, les régulateurs, les clients et les consommateurs. D’ici 2024, 80 % des entreprises du G2000 saisiront leurs données carbone à l’aide de mesures quantifiables, contre 50 % aujourd’hui. Ces entreprises attendront la pareille de leurs fournisseurs, en particulier des prestataires de data centers…

D’ici 2026, prévoit encore IDC, la circularité deviendra un élément clé du PLM (Product Lifecycle Management). 60 % des exigeront de leurs fournisseurs d’équipements informatiques et de leurs partenaires qu’ils fournissent une visibilité de bout en bout de leur processus de développement durable.

Rapporter des informations et «cocher des cases» ne suffisent pas

Alors que les chefs d’entreprise réagissent à cette pression des parties prenantes et intègrent des initiatives de développement durable dans des stratégies commerciales plus larges, beaucoup cherchent des moyens de résoudre les problèmes ESG ayant le plus grand impact sur la valeur de l’entreprise. Cette année déjà, la performance ESG deviendra un élément standard de l’évaluation des risques par des tiers, 20 % des accordant plus d’importance à ces risques qu’aux risques de sécurité, financiers ou opérationnels.

Afin de se conformer aux exigences réglementaires et de démontrer les progrès réalisés dans les initiatives de développement durable, les ont besoin d’une plate-forme technologique pour aider à automatiser la capture, la conservation, l’analyse et la communication des données ESG. Mais, simplement rapporter des informations et «cocher des cases» ne suffisent pas pour les entreprises qui recherchent un avantage concurrentiel. Ils doivent opérationnaliser l’ESG.

Une approche plus holistique

L’opérationnalisation de l’ESG est la prochaine étape de maturité pour le parcours de développement durable des et nécessite une infusion technologique de la dans chaque partie de l’organisation.

Pour que les réussissent dans leur démarche de développement durable, elles doivent adopter une approche plus holistique dans tous les domaines thématiques ESG importants, y compris la sociale.

IDC a suivi une augmentation rapide de l’importance des sujets liés au capital humain et social, notamment la diversité, l’équité et l’inclusion, le des employés, la gestion des droits de l’homme et l’approvisionnement responsable. Ses analystes sont formels : les services informatiques et professionnels joueront -une fois de plus- un rôle essentiel dans ces efforts de développement durable.