Stockage : un changement de paysage radical

Jan 20, 2021 | Data Center | 0 commentaires

La conteneurisation et les applications cloud natives redéfiniront au cours de cette année le paysage du stockage de données. Explications de .

Les conteneurs transformeront les architectures de stockage prédit Scality -représenté par . Leur impact sera comparable à celui de la virtualisation des serveurs et du cloud computing. La DR () dans le cloud hybride permettra de réaliser des économies plus que sensibles.

Pour le leader des solutions de stockage distribué de fichiers et d’objets, le taux de croissance rapide des applications cloud natives et la conteneurisation est révélateur. D’ici 2023, estime IDC, plus de 500 millions d’applications et de services numériques seront développés et déployés à l’aide d’approches cloud natives. Soit le même nombre d’applications développées au total au cours des 40 dernières années !

«La croissance accélérée des applications et services numériques cloud natifs de nouvelle génération définira de nouvelles exigences concurrentielles dans tous les secteurs, estime , CTO, Scality. Le cloud natif et les conteneurs se transforment rapidement en un nouveau modèle pour le développement d’applications et les services d’infrastructure cloud sous-jacents.»

Les conteneurs,  point d’inflexion

Pour le secteur, la tendance des conteneurs représente un point d’inflexion important qui transformera les architectures de déploiement en tirant parti de et des API de stockage natives des conteneurs. Son impact sera comparable à celui de la virtualisation des serveurs dans les années 2000 et du cloud computing dans les années 2010.

De nouvelles solutions de stockage centrées sur les conteneurs verront le jour, assure Scality. En 2021, les fournisseurs de stockage créeront des solutions pour répondre aux demandes croissantes d’échelle et d’agilité des services basés sur des conteneurs, y compris les volumes de démarrage et les journaux, les bases de données transactionnelles, les données d’application sur les fichiers traditionnels et les nouvelles API d’objet, ainsi que la sauvegarde et les archives à long terme.

Revisiter la DR

De nouveaux produits de stockage centrés sur les conteneurs seront développés pour permettre aux applications traditionnelles centrées sur les données, ainsi que le stockage d’objets et les sauvegardes, d’accéder aux volumes persistants de type Container Storage Interface (CSI) et de réduire radicalement la complexité des déploiements Kubernetes à grande échelle.

La gestion des données du cloud hybride sera adoptée pour la reprise après sinistre, prédit encore Scality. La DR dans deux centres de données physiques ne sera plus nécessaire en 2021. Au lieu de cela, les solutions de reprise après sinistre dans le cloud hybride qui gèrent des copies synchronisées de données critiques sur site et dans le cloud public permettront aux responsables informatiques d’éviter les coûts de maintenance.

Les supports flash seront adoptés pour la haute capacité

Une nouvelle génération de stockage flash haute densité deviendra largement disponible en 2021. La combinaison optimale de hautes performances et de prix plus bas le rend idéal pour le stockage évolutif de fichiers et d’objets haute capacité.

Jusqu’à présent, le stockage flash a été déployé dans des applications de plus petite capacité et des cas d’utilisation sensibles à la latence, tandis que le disque rotatif haute densité a été le support de stockage préféré pour les gros volumes de données (par exemple, les fichiers multimédias ou les images médicales).

Avec l’introduction de supports flash à plus faible coût et de densité plus élevée en 2021, ces cas d’utilisation adopteront des solutions à capacité optimisée qui maximisent ces avantages en termes de densité, d’échelle et d’agilité pour plusieurs charges de travail.

Stockage d’objets, modèle de facto pour les lacs de données

Research and Markets estime que d’ici 2025, les lacs de données deviendront un marché de 20,1 milliards USD. Pour analyser et tirer pleinement parti de la richesse des informations et des connaissances de ces vastes référentiels de données, les entreprises ont besoin d’une couche de stockage fondamentale qui rend les données accessibles et utiles. En 2021, le stockage d’objets remplira ce rôle, devenant l’interface de stockage dominante pour les applications d’analyse, telles que , , , , , et bien d’autres.

En effet, les applications d’analyse exploitent l’API AWS S3, l’API standard pour le stockage d’objets. Les grands ensembles de données semi-structurés et non structurés conviennent naturellement au stockage d’objets. Enfin, les ressources de performance et de capacité peuvent évoluer de manière indépendante puisque le stockage objet sépare le niveau de calcul de l’application du niveau de stockage.

Les applications cloud natives, qui consomment et interagissent naturellement avec le stockage objet via l’API S3, sont de plus en plus déployées dans l’entreprise aux côtés d’applications de longue date qui accèdent au stockage du système de fichiers. En conséquence, les solutions qui combinent des modèles de fichiers et d’objets dans des systèmes unifiés uniques prévaudront dans l’entreprise à partir de 2021.