Telindus, riche de ses 40 ans. L’avenir devant

par | Mar 18, 2019 | Business | 0 commentaires

40 ans d’engagement pour un Luxembourg digital. Nouvelle étape cette année avec l’emménagement de Telindus dans la Proximus House. Explications de Gérard Hoffmann, CEO de Proximus Luxembourg.

> Quelles sont, pour vous, Gérard Hoffmann, les étapes les plus marquantes de l’histoire de Telindus ?

«Tout d’abord, la création de Telindus en 1979, en partenariat avec l’ARBED. Un acteur spécialisé dans les télécommunications se liait à un géant de la sidérurgie ! A l’époque, l’ARBED, cherchait à diversifier ses activités. Derrière ce fleuron, c’est tout un pays qui cherchait à transformer son économie. Quarante ans plus tard, on peut regarder avec fierté le chemin parcouru !

«Aujourd’hui, avec un demi millier de collaborateurs, Telindus est un acteur de tout premier plan, né pour servir des enjeux industriels. L’objectif, à l’origine, était d’accompagner l’évolution des besoins en connectivité de grands acteurs économiques mais aussi d’institutions. A l’époque, l’économie luxembourgeoise était essentiellement sidérurgique. Le développement de l’industrie financière allait suivre, mais on était loin d’imaginer l’émergence d’un Luxembourg digital…»

> Quarante ans, c’est beaucoup dans le secteur des technologies de l’information ! D’autres acteurs, entre-temps, ont disparu ou ont été absorbés. Quel est le secret de Telindus ?

«Notre capacité à évoluer… mais ce n’est pas un secret ! Fournisseur d’éléments d’infrastructure à ses débuts, Telindus s’est transformée progressivement en prestataire de services. Le shift remonte à 2000, dans la foulée de l’éclatement de la bulle internet. Au début, il s’agissait de services de gestion à distance des équipements, on ne parlait pas encore de services gérés… Aujourd’hui, hormis les infrastructures de base en place chez les clients, tout est devenu service !

«Autre jalon important, 2006. Cette année-là, Telindus a participé activement à la création de LuxConnect et à la libéralisation du marché permettant l’arrivée de nouveaux opérateurs au bénéfice du développement d’une économie digitale. Et avec quel succès ! Qui donc, alors, aurait imaginé que Google s’intéresse un jour à notre pays.»

> Justement… Intégrateur à ses débuts, quel est aujourd’hui le profil de Telindus partant de la convergence entre informatique et télécommunications ?

«L’intégrateur de boîtes des débuts est désormais un intégrateur de cloud ! C’est une image, mais elle illustre bien notre évolution, qui correspond à une montée dans la chaîne de valeur. Qui dit cloud dit accès aux applications, aux ressources. Au Luxembourg, nous sommes aujourd’hui l’acteur le plus engagé dans le cloud !

Gérard Hoffmann : «En quatre décennies, Telindus a connu un développement extraordinaire. En 1985, l’entreprise comptait environ 70 collaborateurs. Ils sont 519 à la fin de l’année 2018. La dernière décennie a été la plus faste de son histoire, avec une croissance de 147% du chiffre d’affaires entre 2004 et 2018. Et l’histoire continue…»

«Tout au long de ses quarante ans, Telindus a traversé les nombreux changements de paradigmes technologiques. Qui aurait pu prédire, il y a vingt ans, la généralisation des services cloud ? Qui aurait pu prédire, par ailleurs, l’essor de la mobilité, les usages d’un smartphone -le premier iPhone a été présenté en 2007… Telindus est parvenu à conserver sa place dans l’écosystème ICT luxembourgeois en s’adaptant, en anticipant les besoins émergents, afin de permettre à ses clients de relever de nouveaux défis grâce à un meilleur usage de la technologie.»

> Fondamentalement, votre mission a-t-elle changé : ne proposez-vous pas toujours du conseil et du support technologique ?

«C’est vrai, notre mission n’a pas changé : fournir du conseil et du support à nos clients pour faire évoluer leur activité au départ des possibilités offertes par la technologie. Et pourtant ! Il y a quarante ans, la technologie n’avait pas la place centrale qu’elle occupe désormais. Jamais, non plus, nous n’aurions imaginé une telle évolution des métiers à travers le digital…» 

«Plus que jamais, le marché a besoin d’un partenaire de confiance pour l’accompagner dans la mise en œuvre de solutions technologiques. Et si les grands noms du numérique ont changé, nous sommes restés l’interface de choix entre les besoins des clients et les solutions technologiques. Peut-on imaginer plus belle reconnaissance ?»

> Dès lors, peut-on parler de constance ?

«Indéniablement. A travers ce quarantième anniversaire, c’est la vision et l’engagement des collaborateurs présents depuis le début de l’aventure -Armand Meyers, Jean-Jacques Beasch et Guy Minella- qu’il s’agit avant tout de saluer. Entretemps, dans les années 2000, l’équipe dirigeante s’est renforcée avec Christian Haux, Jacques Ruckert et moi-même; plus récemment, nous avons accueilli Patricia Bettembourg et Jean-Luc Toussing. Soit autant de personnalités avec une grande ouverture d’esprit impliquées dans la gestion et le développement de l’entreprise. Et grâce à l’ensemble de nos collaborateurs, Telindus est devenu un acteur essentiel de l’économie luxembourgeoise, pour construire une activité stable et pérenne dans laquelle on peut avoir confiance.»

> Constance, pérennité… Voilà un langage qui peut étonner dans un secteur d’activité sans cesse chamboulé par les évolutions technologiques !

«Si, de fait, cette constance caractérise notre histoire, elle tient à notre agilité qui est dans notre ADN. Par agilité j’entends notre habilité à changer, à nous adapter. Pour cela, il faut de l’expérience, du recul. C’est là que des hommes de la première heure -toujours aux commandes de l’entreprise- peuvent vraiment faire la différence. Cette continuité détermine par ailleurs notre culture d’entreprise. Et c’est une force, croyez-moi. Telindus est un fleuron de l’éco-système ICT luxembourgeois

> Comment peut encore se développer un acteur d’un demi millier de collaborateurs au Luxembourg ? Ne faut-il pas aller chercher la croissance à l’international ?

«A l’international oui, mais sans négliger nos clients nationaux. Déjà, nous travaillons pour de grands acteurs internationaux opérant sur le sol luxembourgeois… Se développer davantage à l’international signifie se spécialiser. Seuls ou en partenariat, nous développons des compétences nouvelles. Nos projets autour de la blockchain, dont le potentiel est encore insoupçonné, en sont un exemple. La blockchain aura des répercussions positives considérables liées à la simplification et à la rationalisation des procédures financières existantes.

«De même, nous attendons beaucoup de notre expertise KYC (Know Your Customers). Notre solution DigitalKYC, une plateforme digitale d’acquisition de clients destinée aux personnes physiques et morales, permet d’organiser en toute sécurité la collecte d’informations, la vérification de l’identité du client, les procédures de vérification préalable en matière d’obligation de connaissance du client et due diligence, ainsi que la signature électronique. Chaque jour, partout dans le monde, des entreprises tentent de se conformer aux exigences strictes des règles de KYC. La digitalisation des interfaces client est une priorité pour les institutions financières en Europe comme dans le monde entier car elle est devenue la pierre angulaire de la relation client. Bref, nous avons de belles opportunités à saisir…»

«Avec la même ouverture au monde que celle dont ont fait preuve nos fondateurs, nous continuerons à accompagner le changement, par-delà les frontières nationales. Aujourd’hui, nous accompagnons nos clients dans leur migration vers des environnements hybrides, entre cloud privé et ressources publiques, en garantissant une gouvernance optimale et le respect des enjeux réglementaires. Et nous nous préparons à les accompagner à travers l’ère de l’intelligence artificielle, prochaine évolution perceptible.»

> En avril, Telindus emménage dans un nouveau bâtiment à Bourmicht : la Proximus House. Faut-il y voir un symbole de changement ?

«Cet emménagement concrétisera plutôt l’aboutissement d’un processus de convergence initié en 2016; le résultat d’une stratégie payante, avec l’intégration à travers Proximus Luxembourg de notre activité et de celle de Tango, pour mieux accompagner nos clients dans la mise en œuvre des technologies existantes. Ce rapprochement s’inscrit naturellement dans un mouvement de convergence des activités d’intégrateur et d’opérateur fixe et mobile.»

«En quatre décennies, Telindus a connu un développement extraordinaire. En 1985, l’entreprise comptait environ 70 collaborateurs. Ils sont 519 à la fin de l’année 2018. La dernière décennie a été la plus faste de son histoire, avec une croissance de 147% du chiffre d’affaires entre 2004 et 2018. Et l’histoire continue…»

 

40 ans d’histoire

1979 – Création de Telindus au Luxembourg.
1985 – Reprise des activités de microinformatique de la société Informalux dans une optique de diversification des compétences.
Les années 90 – Période de croissance extraordinaire. Le Chiffre d’Affaires et le nombre de salariés triplent de volume. La filiale Telectronics est créée pour la maintenance de gros systèmes en 1991. Certaines filiales d’ARBED sont alors intégrées dans Telindus S.A
2001 – Conversion de Telindus vers la prestation de services à une autre échelle. Intégration de la société CF6 en 2001, le spécialiste en conseil de sécurité des réseaux informatiques. De 2000 à 2004, les services passent de 25 à 40% de chiffre d’affaires.
Fin 2004 – Telindus obtient l’agrément de professionnel du secteur financier (PSF)
2006 –  Acquisition par le Groupe Belgacom devenu aujourd’hui Proximus.
2009 –  Telindus acquiert le statut d’opérateur.
2010 – Mise en œuvre d’un plan d’investissement de 20 millions d’euros sur cinq ans afin de développer l’activité d’opérateur.
2011 –  Lancement de l’activité d’opérateur Telindus Telecom, avec une offre de connectivité nationale et internationale combinée au cloud computing.
2014  – Année exceptionnelle avec une croissance globale de 37% du chiffre d’affaires et le renforcement des équipes avec plus de 400 experts.
2016 – Le groupe Proximus unit les forces de ses entités luxembourgeoises Telindus et Tango pour créer une nouvelle organisation aux fortes ambitions de croissance.
2019 – Les marques Telindus et Tango demeurent mais fusionnent sous l’entité Proximus Luxembourg SA.

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

Sommaire
Telindus, riche de ses 40 ans. L'avenir devant
Titre
Telindus, riche de ses 40 ans. L'avenir devant
Description
40 ans d’engagement pour un Luxembourg digital. Nouvelle étape cette année avec l'emménagement de Telindus dans la Proximus House. Explications de Gérard Hoffmann, CEO.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo