est formel: 76% des 1 034 de la zone EMEA interrogés devront adapter leur leadership au cours des trois prochaines années pour embrasser l’opportunité digitale avec succès.

«Le leadership reposant sur le contrôle et le commandement ne convient pas au monde digital, estime , Vice-President & Gartner Fellow. Dans les faits, cela peut être un obstacle. L’imagination et l’inspiration sont typiquement les attributs les plus puissants des leaders digitaux. Les CIO doivent accepter de basculer du ‘control first’ au ‘ first’. Dans la zone EMEA, 65% des CIO estiment qu’ils doivent diminuer le temps consacré à diriger l’IT, tandis que 45% d’entre eux expliquent qu’ils doivent augmenter leur leadership de visionnaire.»

Selon lui, tout en assurant le bon fonctionnement de leur département, les CIO doivent être attentifs aux évolutions digitales qui se profilent à l’horizon et doivent participer à des expérimentations et à des innovations dans ce sens.Aujourd’hui, insiste le cabinet, les plus hautes performances IT sont enregistrées par ceux qui ont nommé un adjoint. Un choix effectué par 51% des CIO interrogés, et qui leur offre 5% de temps supplémentaire (soit l’équivalent d’un jour par mois) pour traiter efficacement avec le conseil d’administration, la direction et les clients externes. 

«Certes, les CIO ne peuvent transformer leur ancienne organisation informatique en start-up numérique, mais ils peuvent la transformer en une organisation informatique bimodale», explique , Senior Vice-President Research, Gartner, responsable mondial de la recherche. Une telle organisation bimodale suppose d’assurer d’un côté les missions traditionnelles (fournir une infrastructure IT solide et éprouvée) et d’adopter, de l’autre, un fonctionnement agile, dynamique, proactif face à l’émergence des nouvelles technologies et de leur adoption pour servir de base à de nouveaux modèles d’affaires.

 

Sommaire
Titre
Trois CIO sur quatre devront changer leur mode de gestion
Description
«Le leadership reposant sur le contrôle et le commandement ne convient pas au monde digital», estime Dave Aron, Vice-President & Gartner Fellow
Auteur