Influencer les autres en moins de 140 mots: tel est le défi de . «Rien de nouveau ici, note , Vice President Direct Sales Europe, Twitter, en précisant que les bonnes phrases politiques, devises et slogans commerciaux ont toujours fait moins de 140 mots.» Ce qui explique le succès de son entreprise: plus de 255 millions d’utilisateurs, créant un milliard de messages courts tous les deux jours!

Tout a été vite, très vite. Le web social a bouleversé les pratiques et les enjeux des professionnels de la communication et du . Les marques, on le voit chaque jour un peu plus, ne se contentent plus de gérer leur e-réputation, elles convoitent l’.

Pourtant, à entendre Ali Jafari, l’influence n’est toujours pas, chez nous du moins, une notion économiquement correcte. Elle fascine autant qu’elle inquiète. On imagine des secrets d’alcôve, des intrigues complexes et des manipulations en tous genres. Cela dit, de par l’avènement du digital, elle sort de l’ombre. Internet montre tout, glorifie ou détruit d’un clic. Le temps du 2.0 vieillit et ringardise du même coup la sacrosainte culture du secret. Les marques redoutent en temps réel les «wikirévélations». Elles n’auraient pas d’autre choix que d’être transparentes vis-à-vis de leurs publics, à savoir leurs consommateurs et leurs salariés.

«Au-delà de la communication, ce qui restera, c’est l’influence! Aujourd’hui, c’est facebook et Twitter qui en profitent!» 75 % des de marketing sur les réseaux sociaux sont investis à travers ces deux réseaux. Et pour cause: ces deux plateformes sont d’immenses générateurs de trafic. En revanche, elles ne resteront pas le seul endroit où du contenu est partagé et où l’influence a lieu.


Demander l‘avis de vos proches n’est pas toujours le meilleur moyen d’obtenir un avis sur une service ou un produit. 140 caractères permettent de faire un message, mais pas de développer un argument très structuré. 
Les blogs en particulier et de plus en plus des plateformes de contenu ouvertes telles que Quora, Pinterest ou Instagram, sont aussi de solides réseaux d’influence. Il est temps pour les marques de le prendre en compte.

Sommaire
Titre
Twitter, plate-forme d'influence, mais jusqu'où?
Description
Aujourd'hui, c'est facebook et Twitter qui en profitent!» 75 % des budgets de marketing sur les réseaux sociaux sont investis à travers ces deux réseaux.