, nouvelle étape de gestion des endpoints

Jan 8, 2019 | Latest News, Workplace | 0 commentaires

Grande tendance de l’année 2018, les outils d’UEM (Unified Endpoint Management) s’imposent dans le paysage logiciel des entreprises.

Place à l’UEM (Unified Endpoint Management), qui succède à l’EMM (Enterprise Mobility Management) qui avait fusionné le MDM (Mobile Devices Management) et le MAM (Mobile Application Management)… L’approche se veut plus unifiée, prenant en compte les identités, les accès et tous les «endpoints» amenés à se connecter d’une manière ou d’une autre aux ressources de l’entreprise.

L’UEM se différencie des anciennes approches d’administration de la mobilité en cherchant à unifier la gestion de tous les terminaux qu’ils soient fixes ou nomades, un phénomène à rapprocher de l’arrivée de Windows 10 dans les entreprises. Désormais, les PC portables et hybrides peuvent s’administrer comme des smartphones et des tablettes. En outre, une nouvelle génération de produits mobiles comme les Chromebooks ou les terminaux Samsung DeX font leur entrée dans les entreprises et doivent également être pris en compte. Les solutions UEM proposent un tableau de bord unifié pour gérer tous les terminaux de l’entreprise, depuis un seul écran.

L’UEM se démarque également par la volonté d’intégrer la gestion des identités et des accès au cœur des outils d’administration des terminaux. L’idée est d’offrir des accès contextuels, conditionnels et adaptés aux risques aux ressources de l’entreprise, y compris aux ressources cloud. L’objectif est à la fois de restreindre voire supprimer l’usage des mots de passe multiples tout en étant capable de détecter des comportements anormaux -pour bloquer automatiquement, par exemple, une connexion en Chine un quart d’heure après une connexion à Luxembourg alors qu’aucun des appareils mobiles de l’employé n’est géolocalisé en Chine.

Les acteurs de ce marché ? Pour Gartner, les «Leaders» de son Magic Quadrant sont VMware, , (ex MaaS360), BlackBerry et ; dans sa «Wave», Forrester -qui a analysé 28 critères comme la gestion de la diversité des mobiles, la distribution d’applications historiques sur tous les terminaux, le SSO (single sign-on) et l’ multifacteur- VMware, MobileIron, IBM, Microsoft et Systems dominent. Pour , les quatre points qui différencient les «leaders» des autres sont le support simultané et combiné des techniques de gestion traditionnelles (Windows et Active Directory) et modernes (mobilité et identités cloud), la gestion contextuelle des accès (et des identités), l’utilisation d’une analytique boostée à l’AI et la capacité à tenir compte des besoins des entreprises soumises à des réglementations hautement contraignantes.

Les deux classements mettent également en lumière d’autres acteurs, comme et , dont les solutions sont perçues comme innovantes et prometteuses. place également Ivanti en «challenger», alors que Forrester voit plutôt Kaspersky Lab dans ce rôle.

D’une manière générale, les entreprises qui ont déjà opté pour une solution UEM n’ont aucun intérêt à changer d’offres. Mais le marché est aujourd’hui essentiellement porté par toutes les entreprises qui ont des solutions de gestion de la mobilité anciennes ou qui n’ont jamais vraiment mis en œuvre de solutions pour gérer leur mobilité -souvent parce que ces dernières étaient perçues comme des silos sans intégration avec la des PC…

 

UEM : plus que l’EMM. Les 4 fonctionnalités clés qui font la différence

Les solutions UEM se différencient des précédentes approches par 4 fonctionnalités clés :

– configurer, administrer et surveiller toutes les formes de endpoints qu’ils soient sous iOS, Android, Windows 10, macOS voire Chrome OS, ou les technologies IoT.

– unifier les configurations d’application, la gestion des profils, la conformité des appareils et la protection des données.

– offrir une vue unifiée des utilisateurs (et de leurs multiples appareils) en améliorant l’efficacité du support utilisateurs et en récoltant des données analytiques sur les usages et pratiques.

– servir de point de coordination pour orchestrer les autres technologies de sécurisation des endpoints comme la gestion des identités et les outils de sécurisation de l’infrastructure.

Ces articles parlent de "Workplace"

Teamwork, Collaboration, Printing

Follow this topic

Sommaire
UEM, nouvelle étape de gestion des endpoints
Titre
UEM, nouvelle étape de gestion des endpoints
Description
Grande tendance de l’année 2018, les outils d’UEM (Unified Endpoint Management) s’imposent dans le paysage logiciel des entreprises.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo