Pourquoi une quand un smartphones -toujours plus grand et plus performant- peut faire plus, sinon autant ? Le change de statut, devenant l’appareil électronique préféré par beaucoup de consommateurs, qui l’utilisent comme un ordinateur mobile, un GPS ou un moyen de rester connectés aux réseaux sociaux, selon une du Pew Research Center.

Rien ne va plus pour les tablettes ! Le est atone. Selon les estimations d’IDC, il a subi un quatrième trimestre consécutif de baisse. Le cabinet amricain voit deux causes principales à ce recul. D’abord, les utilisateurs conservent en général leur tablette plus de quatre ans alors que les fabricants misaient sur un cycle de rafraîchissement plus rapide, similaire à celui des smartphones. Ensuite, dotés de plus en plus de capacités à mesure que leur écran grandit, ces mêmes smartphones viennent mordre sur le segment des petites tablettes. Même (20,3% de part de marché, contre 22,1% il y a un an) trinque. Asus, quatrième au classement, vient de voir ses livraisons s’effondrer en un an de 43,4%… Seuls Lenovo et Huawei tirent leur épingle du jeu, mais tout juste.

Pour les fabricants, le salut pourrait venir des tablettes détachables, lesquelles devraient intéresser les consommateurs qui possèdent à la fois un PC et une tablette vieillissants. Ceux-ci pourraient ainsi faire d’une pierre deux coups.

Cela va encore accroître la pression sur les fabricants traditionnels de PC, qui tentent eux aussi de répondre à la crise sur leur propre marché en proposant des appareils dont l’écran et le clavier sont détachables.

Apple espère notamment séduire le marché des professionnels avec son nouvel doté d’un clavier détachable; Samsung propose, lui aussi, un clavier en option pour sa nouvelle .

 

Sommaire
Un smartphone plutôt qu'une tablette. Ou une tablette hybride...
Titre
Un smartphone plutôt qu'une tablette. Ou une tablette hybride...
Description
Le marché de la tablette est atone. Selon les estimations d’IDC, il a subi un quatrième trimestre consécutif de baisse.
Auteur