l’assure: les usages bancaires sur tablettes devraient exploser en Europe au cours des cinq prochaines années, ses utilisateurs dépassant ceux du smartphone dès 2016. L’utilisation sur va croître deux fois plus rapidement -passant de 19 millions en 2013 à 115 millions en 2018.

Les raisons? La possession grandissante de tablettes, une plus grande disponibilité d’applications bancaires sur tablettes, mais aussi une peur moindre de la part de leurs utilisateurs par rapport à ceux du smartphone.
«On note que lorsque les consommateurs commencent à utiliser leur smartphone et leur tablette pour leurs activités bancaires, certains ne consultent plus du tout leur ordinateur de bureau ou portable, commente l’analyste Stephen Walker. C’est pourquoi si nous nous attendons à ce que le nombre d’utilisateurs de services bancaires en ligne d’Europe occidentale croisse faiblement ces cinq prochaines années pour atteindre 163 millions, cela masquera une forte tendance d’un basculement de l’utilisation de l’ordinateur vers la tablette pour l’accès aux sites web des banques».



Forrester insiste sur la notion de . A écouter ses analystes, les consommateurs n’auront jamais autant en leur smartphone qu’en leur PC ou tablette, sachant que ces derniers sont essentiellement associés à une utilisation à la maison et ne sont donc presque jamais perdus.

Avec 89%, la Suède sera le pays ayant la plus forte adoption et l’Italie la plus faible avec 54%.
Les banques leaders sur le européen telles que BNP Paribas et Société Générale pour la France, Postbank et Sparkassen pour l’Allemagne et Swedbank pour la Suède ont depuis deux ou trois ans déjà des applications optimisées pour tablettes. Beaucoup d’autres banques devraient leur emboîter le pas ces deux prochaines années et entraîner les consommateurs à utiliser leur tablette pour ces services.



Sommaire
Titre
Explosion des applis bancaires sur tablette !
Description
Forrester l'assure: les usages bancaires sur tablettes devraient exploser en Europe au cours des cinq prochaines années, ses utilisateurs dépassant ceux du smartphone dès 2016.
Auteur