, premier serveur sous les couleurs de HPE. 20% moins cher, à capacités égales, que Nutanix.

, premier fournisseur mondial de serveurs, ne pouvait rester plus longtemps les bras ballants. Après Cisco, qui vient de présenter son serveur HyperFlex basé sur un logiciel développé par la startup Springpath, après aussi VCE et son VxRail, entre dans la course avec l’Hyper Converged 380. Qualité et 20% moins cher, à à capacités égales, que Nutanix.

Du solide. Le HPE HC380 s’appuie sur l’infrastructure matérielle des DL380 -neuvième génération !- regroupant sur une même plate-forme, un serveur, un système de stockage et une solution de virtualisation «intelligente». Il est conçu sur la solution de stockage StoreVirtual VSA autorisant la mobilité des données entre les différents systèmes et sites.

Le HC380 s’inscrit dans la foulée du HC 250 introduit l’année dernière. HPE le présente d’ailleurs comme un système dans la continuité de ce qui a été fait, mais est beaucoup plus abouti, offrant des perspectives d’évolutivité supérieures. Le HC380 est proposé dans des configurations allant de 2 à 16 nœuds. HPE insiste aussi sur la possibilité de mixer plusieurs clusters de -toujours pilotés par le même logiciel.

Avec ce système, HPE indique viser les entreprises de taille moyenne, en particulier les ROBO (Remote Office Branch Office) qui n’ont pas les ressources pour mettre en œuvre des solutions de type Software-defined. Ceci dit, HPE destine aussi son HC 380 aux grands groupes. L’idée générale : faciliter l’évolution vers des infrastructures hybrides. Simplement, ajoute HPE. En effet, cinq clics suffisent à déployer une machine virtuelle et 15 minutes pour ajouter des capacités de virtualisation supplémentaires grâce au logiciel d’administration User Experience. Basé sur VCenter de VMware et System Center de Microsoft, il se distingue par une surcouche de simplification facilitant le travail de l’administrateur.

HPE insiste sur le fait qu’il est possible de provisionner et de décommissionner des machines virtuelles en quelques secondes. Il est également possible, en trois clics, de mettre à jour le firmware et les drivers sans interruption de services.

Aujourd’hui, le HC380 travaille avec ESX et vSphere; le support d’Hyper-V de suivra un peu plus tard dans l’année. Quant à la partie analyse des performances, elle repose sur des développements internes. Le HC380 arrive notamment avec Cloud Optimizer, un outil d’analyse capable de réduire de 90% le surprovisionning des VM.

Mot d’ordre : simplicité pour plus d’agilité. Remarqué dans ce contexte : le logiciel HPE Flexible Capacity qui combine le système et le support dans une solution selon une formule d’abonnement mensuel selon différents niveaux. Le premier fournisseur mondial de serveurs sort le grand jeu. Ainsi, avec HPE Pre-Provisioning, il propose un accès rapide à un matériel préconfiguré en fonction de besoins planifiés. Priorité au service de support capable de traiter l’ensemble des problèmes matériel, logiciel, cloud privé et environnements .

Sommaire
HPE HC380, un ProLiant hyperconvergé
Titre
HPE HC380, un ProLiant hyperconvergé
Description
HC 380, premier serveur hyperconvergé sous les couleurs de HPE. 20% moins cher, à capacités égales, que Nutanix.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo