Il est courant, aujourd’hui, que le coût d’un nouveau médicament lancé sur le marché mondial par un industriel dépasse les 5 milliards de dollars. Pour définir ce montant, le magazine Forbes a passé en revue plus de deux cents nouveaux médicaments pour lesquels les “big pharmas” ont obtenu une autorisation de mise sur le marché ces dix dernières années.

Ce montant s’explique notamment par le coût de la R&D. Et l’impact de sa durée -entre 5 et 7 ans, parfois plus. Le développement d’une nouvelle molécule en un véritable médicament demande non seulement beaucoup de temps, mais surtout beaucoup de moyens. Bref, chaque acteur de l’industrie pharmaceutique cherche par tous les moyens à réduire ces délais, d’autant que la durée de vie d’un brevet est limitée à 20 ans.

Réduire autant que possible la durée de développement et, plus encore, la durée des tests cliniques est désormais un objectif de tout premier plan. Ce qui s’explique aisément: réduire la durée des essais cliniques de six mois, par exemple, permettrait d’allonger d’autant la durée de vie commerciale des médicaments.

Leur nombre ayant sensiblement progressé, les essais cliniques coûtent cher. Chaque pays où un produit sera lancé sur le marché exige des essais cliniques propres. Or, ces tests doivent être effectués sur des groupes d’individus toujours plus larges. Ce qui veut dire plus de temps, plus de ressources. En conséquence, les périodes de brevet s’écoulent avant que le producteur puisse récupérer les coûts de développement.

Cette problématique n’est pas nouvelle. L’Innovative Medecines Initiative (IMI) créée par  la Commission européenne et l’European Federation of Pharmaceutical industries and Associations (EFPIA) encourage, dans un contexte pan-européen, de rapprocher non seulement les compagnies biopharmaceutiques et les organisations de patients, mais aussi les milieux universitaires, les hôpitaux ainsi que les médecins afin d’accélérer la découverte et le développement de meilleurs traitements en éliminant les obstacles présents dans le processus de développement d’un médicament. Ce projet a pour but d’établir de meilleures méthodes de recherche pour améliorer le processus de développement d’un médicament. A la base, un plus grand échange d’informations afin d’accélérer le processus tant de développement que les essais cliniques à proprement parler.

Des mines d’informations à exploiter

A eux seuls, les hôpitaux et les médecins détiennent de véritables mines d’informations cliniques qu’ils pourraient partager davantage pour accélérer le processus de validation des médicaments. Via ses partenaires et en tant que plus grand spécialiste des technologies au bénéfice des sciences du vivant, a déjà pu démontrer à travers ses projets l’importance de la mise en œuvre d’une stratégie de «santé connectée» qui relie données, applications et processus.

Grâce à la santé connectée, les médecins peuvent obtenir les informations nécessaires sur leurs patients afin de prendre de meilleures décisions, tandis que les coûts peuvent être maîtrisés en éliminant les examens redondants et en améliorant l’efficacité opérationnelle. Une fois anonymisées, ces informations sensibles peuvent ensuite enrichir et accélérer le processus de développement des médicaments.

La force d’InterSystems est de pouvoir saisir, gérer et analyser aussi bien des données structurées que non structurées, et cela quel que soit leur volume. Cette capacité -reconnue mondialement à travers des centaines de références prestigieuses- a été clairement identifiée par Gartner qui positionne InterSystems parmi les “Visionnaires” de son Magic Quadrant relatif à la santé.

La bonne information pour la bonne action

En fait, InterSystems propose cette capacité, non pas via un seul outil, mais au départ d’une association unique de technologies dont la combinaison permet de répondre aux objectifs de personnalisation de masse, d’accès à toutes les données et de sélection de la bonne information pour la bonne action.

Avec HealthShare, InterSystems propose une plate-forme informatique de santé de pointe pour l’interopérabilité et l’analyse en temps réel. HealthShare permet d’agréger, partager et analyser toutes les informations, qu’elles soient médicales, opérationnelles ou financières, afin d’obtenir une vision complète de l’état du patient comme de l’organisation. Et donc d’innover à l’échelle d’un établissement, d’un réseau d’hôpitaux, voire d’un système de santé régional ou national. Enfin, HealthShare permet de combler les déficits d’information et de renforcer la coordination entre les prestataires qui utilisent différents systèmes de dossiers médicaux électroniques et d’échange d’informations de santé.

Pilier des technologies d’InterSystems, Caché est à la fois base de données et environnement de développement rapide (et de déploiement) particulièrement adapté au stockage XML et des données non structurées diverses.

Via la technologie iKnow, il est possible de découvrir des concepts et des relations dans des données non structurées stockées -contrairement aux techniques d’analyse qualitative conventionnelles, iKnow n’a pas besoin de dictionnaire ou d’ontologie prédéfinis.

InterSystems Ensemble est une plateforme d’intégration unique, avec une architecture cohérente (serveur d’intégration, serveur de données et portail de développement logiciel) qui utilise la base de données Caché pour sa persistance.

InterSystems DeepSee est un moteur décisionnel temps réel qui fonctionne aussi bien avec Caché qu’avec Ensemble. Il fournit un environnement de développement permettant d’apporter des fonctions de décisionnel temps réel dans des applications opérationnelles, sans avoir besoin d’un entrepôt de données ou d’une autre solution de stockage supplémentaire.

Adresser les défis actuels

  • Avec les technologies InterSystems, vous disposez aujourd’hui des outils pour développer des applications qui pourront:
  • absorber sans limites la croissance du nombre d’utilisateurs;
  • se connecter sans difficultés à des environnements complexes et changeants;
  • apporter des fonctions innovantes et des performances inégalées;
  • devenir 100% accessible web et utilisateurs mobiles;
  • intégrer nativement des fonctions décisionnelles accessibles à tous, au sein même des applications.

D’une manière générale, les technologies d’InterSystems permettent d’adresser directement les défis auxquels doit faire face le secteur de la santé, dont l’un est de moderniser le processus de développement des médicaments en intensifiant la collaboration entre les différents intervenants. Partagées et transformées en informations, ces données ont une réelle valeur pour accélérer le processus de validation des médicaments, et donc contribuer -plus rapidement, plus efficacement et à moindre coût- au bien-être du plus grand nombre.

N’attendez pas: contactez-nous! Nous vous montrerons comment tirer un meilleur profit de votre richesse informationnelle. Nous vous dirons aussi comment nous vous accompagnerons, comment nous vous assurerons la croissance et la rentabilité grâce à l’innovation et notre esprit de partenariat.

BV

Medialaan 32,
B-1800 Vilvoorde
Tel: +32 (0)2 464 97 20
www.intersystemsbenelux.com

 

Votre article sur notre website

Summary
Review Date
Reviewed Item
Mieux exploiter la richesse des informations pour réduire le temps de développement des médicaments
Author Rating
51star1star1star1star1star